L'Académie des arts et des sciences cinématographiques a voté le retrait de la carte de membre à vie d'Harvey Weinstein à cause des accusations de harcèlement et d'agressions sexuelles qui pèsent sur lui.

Le producteur en disgrâce, qui a remporté un Oscar pour Shakespeare in Love, Meilleur film de l'année en 1999, n'a pas commenté la décision.

Les 54 membres du conseil, dont Steven Spielberg, Tom Hanks, Whoopi Goldberg et la productrice Kathleen Kennedy, ont voté au cours d'une réunion d'urgence samedi. La décision de retirer le statut de membre de Weinstein est intervenue plus tard dans la journée.

"Le conseil des gouverneurs de l'Académie des arts et des sciences cinématographiques s'est réuni ce jour pour discuter des accusations à l'encontre d'Harvey Weinstein et a voté bien au-delà de la majorité requise des deux tiers son exclusion immédiate de l'Académie", a expliqué le groupe dans un communiqué adressé à E! News.

"Nous nous séparons non seulement de quelqu'un qui ne mérite pas le respect de ses collègues, mais nous envoyons également un message pour affirmer que le temps de l'ignorance délibérée et de la complicité honteuse à l'égard des comportements d'agression sexuelle et de harcèlement au travail dans notre milieu est terminé. Nous faisons face à un problème extrêmement troublant qui n'a pas sa place dans notre société. Le conseil continue de travailler pour établir des standards éthiques de conduite que tous les membres de l'Académie devront suivre."

Avant la réunion exceptionnelle, l'Académie avait également déclaré que le comportement supposé de Weinstein était "répugnant" et que le conseil allait discuter des accusations contre lui "et de toutes les actions garanties par l'Académie". 

Ronan Farrow du New Yorker a récemment publié un article expliquant que 13 femmes lui ont dit que Weinstein les a soit harcelées soit agressées sexuellement. Trois d'entre elles, dont l'actrice Asia Argento, l'accusent de viol, tandis que Rose McGowan a aussi récemment accusé Weinstein de viol. Le porte-parole du producteur a répondu que son client niait toutes les accusations de rapport sexuel non consenti.

Peu de temps après que le scandale a éclaté, d'autres actrices, dont Angelina Jolie et Gwyneth Paltrow, ont accusé Weinstein de harcèlement sexuel.

L'article dans le New Yorker faisait suite à celui du New York Times selon lequel le producteur aurait signé huit accords à l'amiable avec des femmes qui l'accusaient de harcèlement sexuel, dont Rose McGowan. Weinstein s'est excusé pour son comportement passé avec des "collègues", mais a déclaré avoir l'intention d'attaquer le journal en lui réclamant 50 millions de dollars. Un de ses avocats a expliqué que l'article était "rempli de déclarations erronées et diffamatoires".

Le producteur n'a pas été inculpé suite à ces accusations. Cependant, la police de New York a déclaré jeudi dernier avoir ouvert une enquête à la suite des révélations des médias.

Pendant ce temps, la Weinstein Company a renvoyé Harvey Weinstein, et son épouse, Georgina Chapman, créatrice de Marchesa, a annoncé qu'elle le quittait.

  • Share
  • Tweet
  • Share