Quelques personnes comme Lindsay Lohan et Donna Karan ont vite pris la défense du nabab déchu Harvey Weinstein après qu'il a été accusé d'agression sexuelle et de viol, mais la plupart d'Hollywood a condamné l'ancien chef de The Weinstein Company. 

Dans une nouvelle interview explosive avec The Hollywood Reporter, le frère cadet d'Harvey et cadre de The Weinstein Company, Bob Weinstein, ne s'est pas retenu, clarifiant bien qu'il ne défend pas son frère du tout. Bien au contraire. Weinstein condamne son ancien associé, qualifiant même son frère aîné de "prédateur". 

Lisez les 21 déclarations les plus choquantes faites par Bob lors de la conversation de 45 minutes...

Bob Weinstein, Jessica Alba

Dale Wilcox/BEI/REX/Shutterstock

1. Il dit que les actes de son frère sont indéfendables : "Je me retrouve dans un cauchemar éveillé. Mon frère a causé une souffrance inadmissible. En tant que père de trois filles, je dis ceci avec chaque os de mon corps : je suis bouleversé pour les femmes à qui il a fait du mal. Je suis un battant. Toute ma vie d'adulte, je me suis battu pour les films que je veux faire exister. Je me suis battu pour mes employés, qui ont dédié leur vie à l'accomplissement de la vision de cette société, fondée par mon frère et moi. Mais je ne peux pas lutter contre l'indéfendable..." 

2. Il dit que son frère a abusé de lui : "J'ai aussi été l'objet de beaucoup d'abus verbaux de sa part, une fois, de violence physique. Et je ne cherche la pitié de personne. Je ne me mets pas dans la même catégorie que ces femmes qu'il a agressées. Mais c'est une situation compliquée quand c'est votre frère qui vous agresse. Je l'ai vu, je lui ai demandé de se faire aider pendant des années. Et c'est la vérité. Il n'a jamais voulu se faire aider. On l'a supplié." 

3. Il n'a aucun remords pour son frère : "Ça fait mal, mais je ne ressens aucun remords venant de lui, et ça me tue. Quand j'ai entendu cette excuse écrite et ridicule... Pas une excuse. Quand je l'ai entendu admettre qu'il ressentait du remords pour les victimes, et puis dire de façon si cavalière et presque folle qu'il allait s'attaquer à la NRA, j'ai trouvé ça très dérangeant. C'était de la pure folie. Mes filles ont toutes été malades d'entendre ça, car on a compris qu'il ne ressentait rien. Je crois que c'est encore vrai à ce jour. Je le crois vraiment." 

Bob Weinstein, Mira Sorvino, Gillian Anderson

BEI/REX/Shutterstock

4. Il parle à peine à son frère depuis des années : "Tout d'abord, je vais vous dire quelque chose que peu de gens savent. Ces cinq dernières années, j'ai dû parler à mon frère dix fois au niveau personnel. Voilà la fracture qui existe. Depuis le début de Dimension, on dirigeait deux sociétés séparées. Tellement de gens avec qui il faisait affaires —  des acteurs et actrices —  je ne les ai jamais rencontrés, et ils le savent. Je voulais mener une existence séparée. Donc on dirigeait deux divisions séparées. 

5. Il dit qu'il savait que son frère était infidèle, mais pas un prédateur : "Je savais très bien qu'Harvey courait après toutes les femmes qu'il pouvait rencontrer. J'étais malade et dégoûté par ses actes. Mais c'est tout ce que je savais. J'ai dit : « Harvey, tu trompes. Pourquoi tu trompes toujours ? » Je le voyais. Mais je n'étais pas avec lui. 

Pour moi, je pensais qu'il couchait ailleurs de façon constante. Ce n'est pas comme s'il avait une maîtresse. C'était l'une après l'autre, et ça, je le savais. Mais le fait d'être dans une salle et d'entendre la description faite par le New York Times ? Je n'étais absolument pas au courant qu'il était ce genre de prédateur. Et sa façon de convaincre les gens de faire ces choses ? Je croyais qu'il s'agissait de situations consensuelles." 

6. Il dit que son frère était un tyran : "Je peux vous dire ce que je savais. Harvey était un tyran, il était arrogant et il traitait les gens comme de la merde sans arrêt. Ça, je le savais. Et j'ai dû arranger beaucoup de fiascos avec ses employés. Des gens qui venaient pleurer dans mon bureau. « Votre frère a dit ceci, ou cela. » Et j'en étais malade."

7. Il dit pourquoi il a toléré le comportement de son frère : "Parce qu'il n'allait jamais au-delà d'un certain niveau. Je conseillais souvent les gens : « Vous savez, vous avez le choix. Partez. Je vous en prie, partez. » Je ne sais pas pourquoi certains sont restés. Alors j'essayais de réparer les barrières cassées. Mais ça, on ne peut pas le réparer. Ce n'est pas une barrière cassée." 

8. Il dit qu'il ne démissionnera pas : "Je ne vais pas démissionner et quitter cette affaire que j'ai bâtie, et à raison, et lâcher les films et les cinéastes avec qui j'étais impliqué." 

9. Il dit que son frère voulait être célèbre, mais pas lui : "Harvey était le visage de la société. C'est ce qu'il aime. Ça fait partie de son truc, la célébrité. Ce frère-là n'est pas ce frère-ci. Moi, je suis le frère qui a rapporté beaucoup d'argent, qui a eu une division tout aussi prospère, même meilleure financièrement que celle d'Harvey. Mais je suis quelqu'un de différent, je dirige les choses différemment, et les gens le savent, et ils savent que je peux réussir sans avoir besoin de faire les trucs d'Harvey. Il y a un plan. Pour l'instant, j'essaye d'aller de l'avant, de trouver un plan, David Glasser et moi et les membres du conseil avons une idée de ce qu'on voudrait faire, de ce qui serait la chose responsable à faire pour tous les critiques, et à raison, quant au côté The Weinstein Company et pour que les gens gardent leur emploi. Et les pans de la société qui peuvent encore être ressuscités et continuer, nous pensons qu'ils le devraient."

10. Le nom de Weinstein ne sera pas attaché à la nouvelle société : "On en cherche un. Et ce ne sera pas notre nom de famille, je vous le promets." 

11. Sur les rumeurs disant que Jay-Z pourrait racheter les parts d'Harvey dans la société : "J'adorerais ça, mais autant que je sache, ce n'est pas vrai." 

12. Il dit que si son frère essaye de lutter contre son renvoi, il perdra : "N'importe qui peut faire ce qu'il veut. Je ne peux pas contrôler les actes des autres. Mais il a été renvoyé par le conseil. J'étais au conseil. Je l'ai renvoyé. Il peut se battre. Mais il perdra." 

13. Il dit qu'Harvey a toujours des intérêts dans The Weinstein Company, mais ils essayent d'y mettre fin : "Nous allons tenter de changer cela. Ça ne peut pas se faire si rapidement. Mais je m'y attèle 24 h sur 24, tout comme David Glasser et le conseil d'administration et les actionnaires. Nous gérons cette situation." 

14. Sur les rumeurs disant qu'il était la source de la fuite de The Weinstein Company : "C'est faux. Vous pouvez me mettre au détecteur de mensonges. Je ne l'ai pas fait, et Harvey soupçonne tout le monde. Les gens qui sont des menteurs — mentir à sa femme, à ses enfants, à tout le monde —  ils sont obligés de se demander : « Qui m'a trahi ? » C'est incroyable que même encore aujourd'hui, il s'inquiète de savoir qui l'a dénoncé."

15. Il dit qu'Harvey n'a toujours pas de remords pour ses victimes : "Je n'entends pas d'inquiétude ou de contrition pour les victimes. Je voulais qu'elles entendent cela. Harvey n'a aucun remords. Je lui ai parlé deux fois [depuis que la nouvelle est sortie], espérant entendre : « Seigneur, qu'est-ce que j'ai fait ? » Et je n'ai pas entendu ça." 

16. Il dit qu'il ne supportait plus son frère, alors il a "divorcé" : "J'ai divorcé d'avec mon frère il y a cinq ans. Littéralement. Ceux qui me connaissent personnellement dans cette société ont compris que je ne pouvais plus supporter d'être autour de lui. Et mes filles et ma famille le savent bien. Je ne supportais plus ses infidélités, ses mensonges et son comportement envers tout le monde. J'ai dû me séparer pour survivre. 

17. Il dit qu'il a été faible : "Personne n'est parfait. Je ne suis pas parfait. Si j'ai commis des erreurs, je m'excuse auprès de tous de ne pas m'être élevé de façon plus forte, et avant. Mais si vous voulez avoir ma tête et celle de la société et de tout le monde... Si je perds au final, alors je perds. Mais je me battrai pour ce en quoi je crois. Et je m'excuserai pour mes propres faiblesses parfois." 

18. Il n'a aucune idée de ce que son frère va faire maintenant qu'il n'est plus à Hollywood : "Il a vécu pour ce métier, et il a vécu pour son image. Il n'y avait rien à l'intérieur, que je puisse voir. Donc à moins qu'il développe quelqu'un à l'intérieur, je n'ai aucune idée de ce qu'il fera." 

19. Il dit qu'il collaborera avec toute enquête policière : "À 100 % si on en arrive là. Si j'avais quelque chose à offrir, je le ferais. À 100 %." 

20. Il dit qu'Harvey l'a attaqué : "Il ne m'a pas cassé le nez, mais il a été violent, plusieurs personnes étaient là, et il m'a agressé. J'aurais dû faire quelque chose à ce moment-là." 

21. Il dit qu'il veut qu'Hollywood sache qu'il est écœuré par son frère : "Je suis honteux et écœuré par les actes de mon frère. Et je suis malade pour les victimes. Je suis bouleversé pour elles. Vraiment." 

  • Share
  • Tweet
  • Share