Fall Movie Preview, Action Stars

Battle of the Sexes est un film de tennis, mais c'est aussi bien plus que ça.

Le film se concentre sur la célèbre rivalité entre Billie Jean King, une joueuse jadis numéro 1 mondiale, et Bobby Riggs, un champion de tennis très chauvin. Riggs avait défié les joueuses de tennis, convaincu que personne ne pourrait le battre, et King a relevé le défi.

L'affrontement qui a suivi a poussé le mouvement féministe en avant et solidifié King comme athlète de haut niveau. Emma Stone joue la légende du tennis dans un rôle qui crée déjà un buzz pour les Oscars (bien qu'il ne sorte pas en salles avant le 22 novembre). Mais avant les louanges, elle a dû se préparer pour un rôle qui a requis bien plus de forme physique que tout autre projet qu'elle ait fait.

Tout a commencé techniquement à la salle de sport. Emma a déjà la forme, mais l'actrice n'était pas non plus au niveau d'une championne mondiale de tennis (personne à Hollywood ne l'est). Des mois avant d'arriver sur le plateau, Stone faisait du sport non-stop avec l'entraîneur Jason Walsh, propriétaire de Rise Nation, l'homme responsable de la forme physique d'acteurs comme Hilary Duff et Milo Ventimiglia.

Elle a pris 7 kilos de muscle, grâce à un programme de deux séances de sport par jour, de musculation, ainsi que grâce à bon nombre de boissons protéinées. Walsh a dit à E! News qu'ils avaient créé ce système par nécessité pour que chaque partie du rôle soit authentique, y compris sa masse musculaire.

"Emma a pris cela très au sérieux", a-t-il dit. "Elle doit incarner l'histoire de quelqu'un. Elle voulait s'assurer de faire tout son possible pour incarner Billie Jean King de façon authentique."

Et même si ça semble épuisant, elle a su en tirer profit.

"J'ai adoré", a dit Stone à E! News au sujet de sa prise de poids. "C'était merveilleux. J'adorerais récupérer ces épaules."

Tourner Battle of the Sexes était aussi transformateur au niveau émotionnel pour Stone. À la base de tous ces plans d'action inspirants et ces coups droits d'enfer, il y avait l'histoire d'une femme qui a osé tenir tête à l'establishment. La plupart des gens qui n'ont pas grandi durant les années 70 n'ont jamais entendu parler de cet affrontement avant que la bande-annonce ne sorte sur Internet, y compris Emma.

"Je ne connaissais pas cette histoire", a-t-elle dit. "J'ai eu la chance, durant le tournage, d'apprendre tous les détails sur cette femme incroyable. J'ai regardé des images de l'époque, j'ai lu toutes les interviews, je lui ai parlé de ce qu'elle a ressenti à cette période. C'était incroyable et très inspirant." 

Battle of the Sexes Exclusive

Courtesy Fox Searchlight

Stone a aussi inspiré : c'est ce que disent ses célèbres co-vedettes dans Battle of the Sexes. Sarah Silverman, qui joue Gladys Heldman, la fondatrice du magazine World Tennis et une des plus grandes supportrices de King, a dit à E! News : "Toutes mes scènes étaient avec Emma, qui est une force de lumière vivante."

Steve Carell, qui a pris courageusement le rôle pas très appétissant de Bobby Riggs, était ravi de retrouver sa co-vedette de Crazy, Stupid, Love.

"J'étais ravi de retravailler avec elle", a-t-il dit. "C'est la meilleure, elle est exactement comme on le pense. Elle est vraiment unique." Et même si Carell a dû endurer son propre entraînement pour se préparer aux affrontements de tennis, il admet qu'Emma le battrait haut la main sur le terrain dans la vraie vie, aussi.

Bien sûr, aucun film ne peut être tout arc-en-ciel et rayons de soleil et bonheur du tennis. Il y a une partie du film dont Stone n'était pas fan : le polyester.

"C'est beaucoup de transpiration", a-t-elle dit des costumes. "Il y a beaucoup d'odeurs qu'on n'a jamais senties si on n'a pas porté de vêtements des années 70."

  • Share
  • Tweet
  • Share