Ryan Phillippe fait une déclaration suite aux accusations d'agression de son ex-petite amie, Elsie Hewitt.

"En tant que fervent défenseur de la santé, du bien-être et de l'égalité des femmes, Ryan est anéanti par le fait que ces fausses allégations aient été faites et circulent", explique un porte-parole de l'acteur à E! News dans un communiqué. "La violence domestique est un problème très grave et produire des accusations dont l'inexactitude a été prouvée ne devrait pas être possible pour diffamer la mauvaise personne. Les allégations sont fausses." 

Lundi, on vous expliquait qu'Elsie Hewitt réclamait 1 million de dollars de dommages et intérêts à Ryan Phillippe pour agression, coups et blessures et détresse émotionnelle infligée intentionnellement.

Ryan Phillippe, Elsie Hewitt, Instagram

Instagram; John Sciulli/USA Network

Les documents obtenus par E! News montrent que, d'après Elsie Hewitt, le 4 juillet, Ryan Phillippe lui aurait donné un coup de pied, l'aurait frappée et l'aurait fait tomber dans les escaliers au cours d'une dispute.

En réponse au communiqué de Ryan Phillippe, l'avocat d'Elsie Hewitt explique à E! News : "La seule partie exacte de la déclaration publique de [M.] Phillippe est que la violence domestique est un problème grave. Prétendre qu'il ne l'a pas agressée est risible. Il doit prendre les médias pour des imbéciles. Elle a des photos de coupures sérieuses et de bleus résultant de cette agression. Elle a des documents hospitaliers prouvant ses blessures. La police a rédigé un rapport suite à cette agression et a émis une injonction restrictive. Son employeur Paul Marciano à Guess confirme ses blessures ainsi qu'un ami qui a assisté à l'agression. Ajoutez à cela qu'un homme qui traite une femme de sal*** a une sacrée animosité envers les femmes en général et n'est pas un champion de l'égalité des femmes."

Pendant ce temps, une source proche de Ryan Phillippe explique à E! News : "Aucune injonction restrictive n'a été mise en place" et une ordonnance conservatoire a été arrêtée quelques jours après l'incident supposé.

Le proche ajoute : "Elsie a débarqué chez Ryan sans y être invitée et sous l'emprise de l'alcool ou de drogues quelques jours après qu'il a rompu avec elle. Elle s'en est prise physiquement à Ryan, a fait une scène et a refusé de quitter son domicile. Après en avoir été évincée, elle prétend être tombée et s'être blessée."

La source ajoute que la police a rejeté ses accusations et que le procureur de la ville a décidé de ne pas donner suite à sa plainte à partir des éléments de son enquête indépendante. Le témoin ajoute que, depuis, Elsie Hewitt essaie de se venger en envoyant des photos glamour d'elle aux médias avec une fausse histoire de violence domestique.

Lire

   

En réponse à ces informations, l'avocat d'Elsie Hewitt nous explique : "Ni la police ni le procureur de la ville n'ont rejeté sa plainte. D'ailleurs, la police a rédigé un rapport et a émis une injonction restrictive. Le procureur de la ville enquête sur la plainte déposée. Elle n'a pas trouvé nécessaire d'ajouter une nouvelle injonction restrictive. Elle a rejeté sa demande de se remettre avec lui et, depuis, il n'a rien fait qui nécessite une injonction restrictive supplémentaire. Elle lui avait envoyé un SMS avant de venir dans sa maison. Elle avait le mot de passe pour entrer chez lui, il le lui avait donné. C'est lui qui était sous influence de drogues ou d'alcool, pas Mme Hewitt. C'est elle qui avait rompu avec lui. Elle a un témoin qui était là quand il l'a frappée. Le témoin l'a vu l'agripper et la pousser dans l'escalier comme une poupée de chiffon. Prétendre qu'elle a glissé et qu'elle est tombée est faux et démenti par les bleus sur son corps et par le témoin."

Le porte-parole du bureau du procureur de Los Angeles explique à E! News : "Le bureau du procureur a appris cette affaire suite à une enquête de la police de Los Angeles. Après un examen approfondi, l'incident a entraîné une audience dans le bureau du procureur, au cours de laquelle les deux parties présentes ont détaillé l'incident et ont été informées de la loi et conseillées pour éviter de tels incidents à l'avenir. Aucune action supplémentaire n'a été prévue suite à cette audience dans nos bureaux."

Le porte-parole du bureau du procureur de Los Angeles ajoute : "Notre bureau se réserve le droit de déposer une plainte jusqu'à un an après l'incident, mais hormis l'audience, aucune action supplémentaire n'est envisagée."

Une autre source confirme que Ryan Phillippe a loué les services d'un avocat.

  • Share
  • Tweet
  • Share