Jay-Z s'adresse à l'Amérique.

Pour promouvoir son nouvel album, Jay-Z, Sprint et TIDAL ont sorti un mini-documentaire lundi à 4:44 de l'après-midi autour de la vie des Afro-Américains. Intitulé Footnotes for "The Story of O.J.", on y découvre des interviews de Hov et d'autres grandes stars, comme Mahershala Ali, Michael B. Jordan, Van Jones, Kendrick Lamar, Trevor Noah, Chris Rock et Will Smith. Chaque interview est mise en musique par "The Story of O.J.", une des dix chansons de 4:44, le nouvel album de Jay-Z.

"Être black en Amérique, c'est comme être dans une toute petite boîte attachée au fond de l'océan avec une pression de 5 tonnes à tout moment, vous voyez ?", explique Michael B. Jordan dans la vidéo. "Et vous n'avez pas l'impression de pouvoir être qui vous êtes ou de pouvoir dire ce que vous pensez sans être critiqué par 1 000 opinions qui vous pointent du doigt et vous disent ce que vous n'êtes pas et ce que vous ne faites pas."

Jay-Z, Jimmy Kimmel Live

Randy Holmes/ABC

"Le succès est encore par bien des côtés synonyme de blanc. Et une fois qu'un Noir a du succès, on lui donne une petite clé qui peut vous donner accès au monde des Blancs", explique Trevor Noah, qui est né et a grandi en Afrique du Sud. "La clé peut vous être retirée : [Bill] Cosby, Tiger, etc. La clé peut vous être retirée, mais au moins, d'ici là, vous avez une clé."

"En tant que Noir — étant donné qu'on n'a jamais eu quoi que ce soit, ce qui est compréhensible — on en arrive à penser qu'on est séparé de notre culture", avance Jay-Z dans le documentaire. "O.J. en était arrivé à un point où il disait : « Je ne suis pas noir, je suis O.J. » Comme Tiger Woods en était arrivé à un point où il pensait : « Je suis au-dessus de cette culture. » Et quand il joue très bien au golf, il se sent protégé. Quand ce n'est plus le cas, ils postent des photos de vous en train de conduire en état d'ivresse pour vous mettre dans l'embarras. Le monde va te manger et te recracher… Je comprends ce sentiment, car le préjudice psychologique est bien réel. Il est bien réel. Il va falloir se laver bien des fois pour s'en débarrasser et ne pas en arriver au point où on se dit : « Je suis pas noir ! Je suis O.J. » Du genre, il a réussi ! Il a réussi. Et puis il a coupé les ponts. Et la nouvelle génération ne peut plus le suivre."

Jay-Z a sorti 4:44 vendredi dernier, et le rappeur a expliqué dans l'émission de radio The Beat sur iHeartRadio que "The Story of O.J." est "une chanson sur nous en tant que culture, sur le fait d'avoir un plan et d'aller de l'avant".

Le nouvel album de la star de 47 ans est disponible en streaming sur TIDAL, en partenariat avec l'opérateur Sprint aux États-Unis. "Maintenant, tous ceux qui rejoignent TIDAL peuvent découvrir la nouvelle création de Jay-Z", a expliqué Marcelo Claure, le PDG de Sprint, à E! News mardi dans un communiqué. "Bien sûr, les clients Sprint et ceux qui souscrivent à Sprint peuvent continuer à bénéficier d'un essai gratuit de six mois à TIDAL HiFi."

  • Share
  • Tweet
  • Share