• Share
  • Tweet
  • Share

Suite à l'attentat de Manchester qui a fait 22 morts et 59 blessés, la reine Elizabeth II et le Prince William ont partagé des messages d'espoir et de force dans des déclarations séparées. L'attentat a eu lieu à 22h30, heure locale, alors qu'Ariana Grande terminait son concert. Les survivants sont traités en ce moment dans huit hôpitaux différents. Pour l'instant, les officiels scolaires ont identifié deux des victimes décédées : Saffie Rose Roussos, 8 ans, et Georgina Callander, 18 ans.

Douze enfants de moins de 16 ans ont été gravement blessés, selon les autorités.

La police de Manchester a dit mardi qu'ils avaient arrêté un homme de 23 ans lié à l'attentant dans le sud de la ville. L'enquête étant en cours, son nom n'a pas été divulgué pour le moment.

Queen Elizabeth II, Prince Philip

Dominic Lipinski - WPA Pool / Getty Images

Dans sa déclaration, la reine a commencé par reconnaître le choc collectif que "toute la nation" ressent suite à cette tragédie. "Je sais que je parle au nom de tous en exprimant mes plus sincères condoléances à tous ceux qui ont été affectés par ce terrible évènement, et surtout aux familles et amis des morts et des blessés. Je tiens à remercier tous les membres des services d'urgence qui ont réagi de façon si professionnelle", a dit la reine de 91 ans. "Et je voudrais exprimer mon admiration pour la manière dont les gens de Manchester ont réagi, avec humanité et compassion, à cet acte de barbarie."

Peu après, le duc de Cambridge de 34 ans a émis une déclaration en son nom ainsi qu'au nom de sa femme, Kate Middleton, et de son frère, le Prince Harry. "Comme tout le monde, Catherine, Harry et moi sommes sous le choc et attristés par la tragédie qui a eu lieu à Manchester hier soir. Des centaines d'amis, parents, enfants et partenaires affrontent un deuil inimaginable aujourd'hui, et nous envoyons nos pensées à tous", a dit William. "Nous envoyons aussi nos remerciements au peuple de Manchester pour sa force, sa décence et son sens de la communauté qui est un exemple pour le monde entier."

Princess Eugenie, Prince Charles, Camilla Parker Bowles

Royal Family / Twitter

Un moment de silence a été observé lors d'une fête au palais de Buckingham mardi. Le prince Philip, le Prince Charles, Camila Parker-Bowles et la princesse Eugenie se sont joints à Son Altesse royale.

Un porte-parole de la Manchester Arena — qui peut accueillir 21 000 personnes et est l'une des plus grandes salles d'Europe — a émis une mise à jour et l'a partagée sur Twitter mardi matin. "Hier soir, notre communauté a souffert d'une tragédie absurde. Les pensées et le travail de toute notre équipe sont désormais pour le soutien des gens affectés et leurs familles. Nous assistons la police le plus possible. Nous n'avons que des louanges pour les services d'urgence pour leur intervention, et nous sommes inspirés par la façon dont les habitants de cette grande ville de Manchester se sont unis hier soir et ont continué de contribuer aujourd'hui. Cela montre le meilleur de cette ville", a dit le porte-parole. "Encore une fois, nos pensées et toutes nos condoléances à tous ceux qui ont été affectés par la tragédie d'hier soir."

Lors d'une conférence de presse à Downing Street, la Première ministre britannique Theresa May a dit que l'attaquant, qui est mort sur les lieux, avait délibérément ciblé les enfants et les jeunes "qui auraient dû profiter d'une des soirées les plus mémorables de leur vie". Alors que la police tente de déterminer si l'attaquant a travaillé seul, May a dit aux journalistes : "Nous pouvons continuer d'être résolus à contrecarrer de tels attentats à l'avenir, à affronter et vaincre l'idéologie qui souvent nourrit cette violence, et s'il y a d'autres responsables de cet attentat, nous les traquerons et les traduirons en justice."

Le président américain Donald Trump a présenté ses condoléances en visitant Bethléem. "Je ne les qualifierai pas de «monstres», car ils aimeraient ça. Ils trouveraient que c'est un superbe nom", a dit Trump à une conférence de presse. "Je les appellerai désormais des «losers», car c'est ce qu'ils sont. Ce sont des «losers» et il y en aura d'autres. Mais ce sont des «losers», souvenez-vous-en."

Grande a tweeté lundi soir qu'elle se sentait "brisée" et qu'elle était "tellement désolée" de ce qui s'était passé. "Ce soir, nos cœurs sont brisés. Les mots ne peuvent exprimer notre chagrin pour les victimes et les familles blessées dans cet attentat. Nous pleurons les vies des enfants et des êtres chers qui ont été prises par cet acte de lâcheté. Nous sommes reconnaissants de l'aide et de l'altruisme des services d'urgence de Manchester ce soir qui se sont précipités vers le danger pour aider à sauver des vies", a dit l'équipe de la pop star lundi sur Twitter. "Nous vous demandons à tous de garder les victimes, leurs familles et tous ceux affectés dans vos cœurs et vos prières."