• Share
  • Tweet
  • Share

Quelqu'un a-t-il crié "diffindo"?

Scarlett Byrne, l'actrice d'Harry Potter et le Prince de sang mêlé apparaît dans le premier numéro de Playboy à renouer avec la nudité depuis que le magazine y a renoncé il y a un an, et il semblerait qu'elle le fasse sans vêtements. Si a priori aucune magie n'a été utilisée pour cette séance photo, l'actrice a semblé vouloir dire à ses fans que la #NuditéEstNormale.

Dans une photo en noir et blanc Scarlett Byrne, qui jouait Pansy Parkinson dans le monde des sorciers, se tient sur un escalier devant une très jolie fenêtre avec juste un haut noir. Elle regarde langoureusement l'objectif, laissant peu de place à l'imagination, avec les fesses découvertes. Sur un autre cliché en noir et blanc posté sur son compte Instagram, l'actrice apparaît sur un balcon simplement vêtue d'un drap en soie.

Scarlett Byrne

Ali Mitton for Playboy

Scarlett Byrne

Ali Mitton for Playboy

"Je suis très fière de faire partie du numéro de mars/avril de Playboy. J'ai écrit un petit essai pour accompagner les photos intitulé « La mystique féministe »", a ajouté Scarlett comme légende. "Un grand merci à @Playboy, l'équipe créative, et @cooperbhefner pour cette occasion unique. #LaNuditéEstNormale"

Cooper Hefner, le responsable de la création chez Playboy, et fils de Hugh Hefner, a annoncé en début de semaine que le magazine renouait avec la nudité, à partir du numéro de mars/avril 2017. " Je suis le premier à admettre que la manière dont le magazine représentait la nudité était dépassée, mais la retirer complètement était une erreur", a expliqué Cooper Hefner. "La nudité n'a jamais été le problème, car la nudité n'est pas un problème. Aujourd'hui, nous renouons avec notre identité et nous assumons qui nous sommes."

Il a ajouté : "C'est un moment très spécial d'un point de vue personnel et professionnel de pouvoir partager ce numéro de Playboy avec mon père, et les lecteurs. C'est le reflet de la manière dont la marque peut créer un lien avec ma génération et les générations futures."

Quand le PDG Scott Flanders avait annoncé la fin de la nudité dans le magazine en mars 2016, Cooper Hefner avait exprimé son désaccord en expliquant qu'il s'agissait d'un "énorme pas en arrière".