Les Oscars 2017 ont un peu plus de couleurs que les Oscars 2016.

L'an dernier, les Oscars ont été l'objet d'une polémique et même d'un hashtag, #OscarsSiBlancs, car il n'y avait eu aucune nomination de gens de couleur dans les catégories principales. Mais cette année, l'Académie semble avoir répondu au hashtag en annonçant les nominations mardi matin.

Même si La La Land a reçu le plus de nominations cette année, 14 pour être précis, comme Titanic et Eve, soit le plus de nominations pour un film de tous les temps, c'est la diversité des nominations qui est remarquable. Sept personnes de couleur étaient parmi les 20 acteurs nominés, y compris le nominé comme Meilleur acteur Denzel Washington, pour Fences, et la nominée comme Meilleure actrice Ruth Negga, pour Loving.

Oscar Nominees, Fences, Hidden Figures, Lion, Moonlight

De plus, la catégorie film documentaire comprend surtout des réalisateurs noirs. Ce contraste avec l'an dernier sera un énorme soulagement pour ceux qui suivent la cérémonie et ceux pour qui la diversité est un sujet important à Hollywood.

Moonlight, Lion, Fences et Les Figures de l'ombre ont tous des distributions de couleur, et chacun de ces films sera en lice dans la catégorie Meilleur film. (Ils sont en compétition avec La La Land, Premier contact, Manchester by the Sea, Comancheria et Tu ne tueras point.) L'an dernier, les films dans la catégorie Meilleur film étaient The Big Short : le Casse du siècle, Le Pont des espions, Brooklyn, The Revenant, Room, Spotlight, Seul sur Mars et Mad Max: Fury Road.

Aucun de ces films n'avait un acteur principal de couleur. Cette année apporte donc un changement évident et bienvenu.

Octavia Spencer, Taraji P. Henson, Janelle Monae, Hidden Figures

Hopper Stone/Hopper Stone, SMPSP - © TM / © 2016 Twentieth Century Fox Film Corporation

Mais April Reign, l'auteure et créatrice de cet inoubliable hashtag, pense tout de même qu'il reste du travail à faire. "Les films de cette année reflètent l'expérience noire, mais j'attends encore des films qui reflètent l'expérience latino, une comédie romantique avec deux personnages LGBTQ, un film de super-héros avec un personnage handicapé ou différent", a-t-elle dit à Hollywood Reporter. "On a vu un pas en arrière avec l'expérience asio-américaine et les cultures du Pacifique avec des films comme Ghost in the Shell ou avec Tilda Swinton dans Doctor Strange. Il y a encore du boulot pour #OscarsSiBlancs. La lutte n'est pas finie, mais aujourd'hui, c'était un pas dans la bonne direction."

Mais elle ne pouvait pas nier les progrès faits, surtout par rapport aux types de films qui ont été reconnus : des histoires sur des gens de tous les horizons.

"Pendant bien trop longtemps, on nous a montré des films qui reflètent des gens de couleur brisés", a-t-elle continué. "Si vous regardez les lauréates afro-américaines en tant que Meilleure actrice et Meilleur second rôle féminin, ces femmes, comme Halle Berry dans À l'ombre de la haine, jouaient des personnages brisés. Désormais, on voit des personnages forts et accomplis, comme les femmes des Figures de l'ombre."

  • Share
  • Tweet
  • Share