• Share
  • Tweet
  • Share

Bravo aux American Music Awards 2016.

À une époque où Hollywood distribue des prix comme des petits pains (préférés des fans, nommés par les gens du milieu, et en veux-tu, en voilà !), les AMA de dimanche soir étaient un souffle d'air frais musical. On a ri, on a pleuré, mais surtout, on a rendu hommage à des artistes de grand talent, et n'est-ce pas tout l'intérêt ?

Gigi Hadid et Jay Pharoah ont donné le ton et dès que le top aux talents cachés de comique a imité à la perfection Melania Trump, les fans de musique du monde entier ont su qu'ils allaient passer une soirée mémorable. 

Mais il n'y avait pas que ce duo de présentateurs de choc, alors sans plus attendre, voici les cinq plus grands moments des American Music Awards qui nous donnent envie de compter les jours jusqu'à l'année prochaine :

  

Selena Gomez, AMAs, 2016 American Music Awards

Kevin Winter/Getty Images

1. Le come-back : il va sans dire que Selena Gomez a le plus marqué cette soirée. Après avoir passé des mois loin des projecteurs pour un problème de santé, l'interprète de "Hands to Myself" a fait son retour très attendu sur scène avec un message émouvant lorsqu'elle a été élue Meilleure chanteuse pop/rock. 

Tout le public du Microsoft Theater s'est levé lorsqu'elle a prononcé son discours de remerciement, abordant les thèmes de l'amour et l'acceptation de soi. "Je ne veux pas voir vos corps sur Instagram. Je veux voir ce qu'il y a dans votre cœur. Je n'essaie pas d'obtenir la validation des autres, je n'en ai plus besoin... Mais si vous êtes cassés, vous n'êtes pas obligés de le rester. Voilà une chose que vous devriez savoir sur moi : je tiens aux autres. Et ce prix est pour vous."

Bravo, Selena.

  

Gigi Hadid, AMAs, 2016 American Music Awards

Kevin Winter/Getty Images

2. Un top-modèle marrant : on sait bien que Gigi n'a pas que la beauté, mais on ne savait pas qu'elle était aussi marrante. La coéquipière de Jay a enchaîné les blagues (sur Drake et Meek Mill, entre autres) dans son monologue et a terminé avec une imitation de la prochaine première dame des États-Unis lors de la campagne électorale.

On sait bien que la jeune femme de 21 ans avait le trac avant de se lancer, mais au final, Hadid a réussi à s'imposer face au comique de profession.

Alors si jamais sa carrière de mannequin ne marche pas, ce qui est peu probable, Gigi peut toujours se reconvertir en présentant les remises de prix. Les prochains Grammy Awards, peut-être ?

  

Niall Horan, Zayn, AMAs, 2016 American Music Awards

Matt Sayles/Invision/AP, Kevin Winter/Getty Images

3. Niall chante, Zayn casse : les American Music Awards de 2016 étaient un grand moment aussi bien pour Niall Horan que pour Zayn Malik. Ils ont tous les deux faits leurs grands débuts d'une façon ou d'une autre : Zayn a accepté son tout premier AMA en solo comme Révélation de l'année tandis que Niall a enchanté la foule en chantant son single "This Town".

Et bien que les réseaux sociaux se soient extasiés en apprenant que les deux ex-membres de One Direction se sont serrés la main hors caméra, cela n'a pas arrêté l'interprète de "Pillowtalk" de casser le groupe. "Waouh. Il n'y a que mon nom dessus, j'espère ?" a-t-il lancé au début de son discours de remerciement, ce qui n'a malheureusement fait rire personne dans le public. 

Ça ira mieux la prochaine fois.

  

Drake, Nina Dobrev, AMAs, American Music Awards

Frazer Harrison/AMA2016/Getty Images for dcp

4. Le grand gagnant de la soirée : quand Drake est arrivé aux AMA, on sentait qu'il serait le grand vainqueur de la soirée.

Le rappeur interprète de "Jumpman" a retrouvé sa compatriote canadienne et co-star de Degrassi : la nouvelle génération, Nina Dobrev, en plus de remporter quatre prix sur ses 13 nominations : Meilleur album rap/hip-hop, Meilleure chanson rap/hip-hop, Meilleure chanson soul/R&B et Meilleur chanteur rap/hip-hop. Et c'est sans parler de la pub pour Apple Music devenue virale depuis, où l'on voit le rappeur chanter en play-back le "Bad Blood" de Taylor Swift. Si, sans déc.

Une année 2016 qui se termine donc en beauté pour Drake, mais on continue de se demander : quand ce duo Taylor-Drake va-t-il sortir ?

  

Tyka Nelson, AMAs, 2016 American Music Awards

Michael Tran/FilmMagic

5. Un bel adieu : cela fait maintenant sept mois que Prince nous a tragiquement quittés, et l'absence de l'icône de la musique s'est fait ressentir dimanche plus que jamais. Tyka Nelson, sœur de l'interprète de Purple Rain, était présente pour accepter le prix de la Meilleure B.O. de l'année au nom de son frère, une victoire sans précédent vu que l'album est sorti en 1984 et a fait son retour dans les classements à titre posthume.

"Prince a déjoué le destin", a lancé Tyka sur scène. "Un ado black de Minneapolis qui s'était mis en tête d'électrifier le monde. Il a eu le courage d'être différent avec sa vision et son talent divin. Il reste l'un des artistes les plus respectés et adulés au monde."

On ne dira pas le contraire.

Ne manquez pas la Fashion Police spéciale American Music Awards 2016, vendredi 25 novembre à 22h25 sur E! (horaire en vigueur en France métropolitaine)