• Share
  • Tweet
  • Share

On peut dire que La Belle et la Bête est le film le plus attendu de 2017.

Quand le premier teaser a été dévoilé au printemps, il a enregistré un nombre record de 91,8 millions de vue dès les premières 24 heures, battant Star Wars : le réveil de la Force (88 millions de vues), Captain America : Civil War (61 millions de vues) et Avengers : l'ère d'Ultron (55 millions de vues). Le teaser nous montrait essentiellement le château de la Bête et nous offrait un tout petit aperçu de notre chère Belle.

Ce remake cinématographique du dessin animé voit Luke Evans camper le rôle de Gaston, Josh Gad celui du Fou, Kevin Kline en Maurice, Gugu Mbatha-Raw en Plumette, Audra McDonald en l'Armoire, Ewan McGregor en Lumière, Ian McKellen en Big Ben, Dan Stevens est La Bête, Emma Thompson joue Mme Samovar, Stanley Tucci est Cadenza et Emma Watson est La Belle.

Entertainment Weekly nous a offert les premières photos des personnages du film dans son numéro du 11 novembre. Et aujourd'hui, nous avons la première bande-annonce longue du nouveau film de Disney.

Tout comme Alice au Pays des merveilles (2010), Maléfique (2014), Cendrillon (2015), Le Livre de la jungle (2016) et Peter et Elliott le dragon (2016), La Belle et la Bête a été réinterprété pour s'adresser à un public moderne. "On n'a pas cherché à tout changer", a insisté le producteur David Hoberman. "On voulait ajouter une autre dimension au film. On offre [aux fans] tout ce qu'ils attendent, et plus encore. On n'en rajoute pas, histoire d'en rajouter. C'est dans l'intérêt de l'histoire et des personnages."

Beauty and the Beast, Emma Watson, Kevin Kline

Disney

La Belle et la Bête était le troisième plus gros succès au box-office en 1991 (et le premier film d'animation à avoir été nominé comme Meilleur film aux Oscars). Mais les temps ont changé. "J'avais des problèmes avec le scénario au début", s'est rappelée Watson, ambassadrice de bonne volonté d'ONU Femmes. "On a essayé de changer les choses pour que Belle soit un peu plus dynamique et qu'elle ait plus le contrôle de son propre destin. Dans le dessin animé, c'est son père l'inventeur, et on a attribué ce rôle à Belle. On lui a inventé tout une histoire, le fait qu'elle ait fabriqué une sorte de machine à laver, pour qu'elle puisse consacrer son temps à lire au lieu de faire la lessive."

Beauty and the Beast, Luke Evans

Disney

Même le look de Belle est différent. "Ma Belle a un côté très pratique. Dans le dessin animé, elle porte ces petits chaussons de danse, et je savais que ça ne marcherait pas", a déclaré Watson à Entertainment Weekly. "Si vous voulez monter à cheval, jardiner et faire du bricolage, il vous faut de bonnes bottes."

De plus, la robe de bal de Belle, cadeau de l'Armoire, a été modifiée à la demande de l'actrice britannique. "Pour Emma, il était important que la robe soit légère et qu'elle puisse beaucoup bouger", a expliqué la costumière du film, Jacqueline Durran. "Dans la version d'Emma, Belle est une princesse active. Elle ne voulait pas d'une robe avec un corset qui la gêne."

Beauty and the Beast

Disney

Le remake de La Belle et la Bête comprend également deux nouvelles chansons signées Alan Menken. Le plus dur à tourner a été, bien évidemment, "C'est la fête". Bill Condon a vu le dessin animé "plusieurs fois quand il est sorti en 91", et il reste l'un de ses préférés. Alors, il s'est vite rendu compte que la scène où ils chantent "C'est la fête" ferait le succès ou l'échec du film. "C'est assez bizarre de filmer une grande scène musicale sans personne, à partir quelques plans de Belle", a expliqué le réalisateur. "On y a passé des mois, et des mois, et des mois. C'est la scène la plus difficile sur laquelle j'ai travaillé de ma vie."

Beauty and the Beast, Emma Watson

Disney

Dites ça à Stevens qui a dû, en gros, tourner toutes ses scènes deux fois. Il commençait par faire les mouvements physiques du personnage sur le plateau, en montant sur des échasses pour qu'on ait une bonne idée de sa taille et en portant une combinaison avec des indicateurs pour qu'on puisse créer le corps de la Bête en images de synthèse. Et après cela, il s'asseyait et jouait ses scènes devant une batterie de caméras avec du maquillage ultraviolet sur le visage. "J'ai discuté avec une ou deux personnes qui connaissent bien ce milieu", a-t-il déclaré. "Quand j'ai dit à Mark Ruffalo [qui joue Hulk dans les films de Marvel] ce qu'on essayait de faire, il m'a dit : « Non, c'est impossible. »"

Mais chez Disney, rien n'est impossible ! Quand Menken a vu le premier montage du film, le compositeur s'est senti "un peu surpassé" par l'expérience. "Le son était formidable, les images étaient formidables", a-t-il déclaré à Entertainment Weekly. "J'ai hâte que le reste du monde puisse le voir."

La Belle et la Bête sort le 22 mars 2017 dans les salles françaises.