• Share
  • Tweet
  • Share
Conrad Murray, Paris Jackson

Kevork Djansezian/Getty Images; Instagram

Le Dr Conrad Murray ne s'offense pas tellement des critiques de Paris Jackson sur son livre vérité intitulé This Is It!: The Secret lives of Dr. Conrad Murray and Michael Jackson.

Quand Murray a publié son livre en juillet, Paris s'est immédiatement insurgée sur Twitter contre l'ancien médecin de son père, qui a été reconnu coupable d'homicide involontaire suite à la mort de Michael Jackson en 2009. "Le fait que les gens écoutent et croient quelqu'un qui a tué de sang-froid me dépasse complètement", a-t-elle posté.

Murray, cependant, a déclaré à Page Six que la réaction hostile de Paris était le résultat d'un cerveau sous-développé et du lavage de cerveau de la famille Jackson.

"[Paris] est une enfant. C'est une jeune adulte", a déclaré Murray au magazine. "Elle est très tachée. Ils l'ont entraînée pour être malhonnête. Je ne suis pas responsable de cela."

Le médecin ne fait pas que maintenir son innocence dans son livre, il détaille également l'époque où il soignait le chanteur de "Thriller". Il affirme également à Page Six que le jeune âge de Paris (18 ans) joue un grand rôle dans sa susceptibilité. "Vous pouvez avoir 18 ans, mais si on vous inculque de mauvaises pensées, parfois ça dépend de la force de l'esprit", a ajouté Murray. "Ce sera peut-être une personne différente quand elle aura 25 ans et qu'elle aura vraiment mûri et que ses lobes frontaux et ses facultés se seront vraiment développés, elle pourra émettre son propre jugement, elle aura peut-être une impression différente."

L'ex-médecin du roi de la pop a été libéré de prison le 28 octobre 2013, deux ans après avoir été déclaré coupable d'avoir injecté une dose mortelle de l'anesthésiant Propofol au chanteur. Au terme d'un procès de six semaines, Murray a été condamné à quatre ans de prison en novembre 2011, mais il a été relâché deux ans plus tôt car on lui a donné un jour de moins à sa sentence pour chaque jour qu'il avait déjà passé en prison.

Murray a perdu son droit d'exercer la médecine au Texas et ce droit a été suspendu en Californie et dans le Nevada.