• Share
  • Tweet
  • Share
Russell Crow, Azealia Banks

Getty Images; AP

Azealia Banks parle en détail de ce qui s'est passé entre Russell Crowe et elle dans une suite du Beverly Hills hotel ce week-end.

La rappeuse a parlé en exclusivité à E! News des événements qui auraient conduit l'acteur à "me traiter de nég*****, de m'étrangler, de me jeter et de me cracher dessus", dixit la chanteuse.

La star précise qu'elle avait un rendez-vous d'affaires avec le rappeur et réalisateur RZA, qui s'est finalement déroulé dans la suite de Russell Crowe avec un groupe de "vieux mecs d'Hollywood", toujours selon ses termes. Après avoir plaisanté avec eux sur le fait de faire des films d'horreur et s'être moquée de leur travail, Azealia explique avoir froissé des gens et s'être vu dire par Crowe : "Tu n'as rien fait dans ta carrière, alors tu n'as pas à lui parler d'horreur." 

La musicienne se souvient que peu de temps après une autre femme saoule aurait commencé à être "agressive" avec elle et à la menacer. La chanteuse lui aurait dit :  "Ça ne va pas se passer comme ça", explique-t-elle. "J'ai dit : « Si je te lance quelque chose et que tu te blesses, ce sera la fin de la soirée. On va tous avoir l'air idiot et ce sera une horrible soirée. »"

À ce moment-là, Azealia prétend que Russell s'est tourné vers elle pour qu'elle soit la seule à pouvoir l'entendre murmurer : "Même si tu essayais, tu n'arriverais pas a t'approcher assez, nég*****."

Elle poursuit son histoire : "Et tout d'un coup, quelqu'un m'étrangle, me tire de la pièce et me crache dessus. Je me suis sentie humiliée, trahie, une moins que rien. On aurait presque dit un traquenard."

  

Russell Crowe, RZA

Craig Barritt/Getty Images

Azealia précise que personne n'est venu à sa défense, pas même RZA, et bien qu'elle veuille lui laisser le bénéfice du doute (étant donné qu'il a fait jouer Russell dans son film L'Homme aux poings de fer)elle estime qu'elle se devait de réagir. 

Au départ, elle a partagé sa mésaventure sur sa page Facebook, mais en y repensant, elle a effacé le post. Quand TMZ a donné des détails de la soirée le lendemain, c'est là qu'elle a décidé de porter plainte.

"Je voudrais qu'il me présente ses excuses en public pour avoir parlé à TMZ, [comme] un abruti", avance la chanteuse, bien que l'acteur n'ait rien fait de tel. "Je ne voulais pas porter plainte parce qu'avoir affaire à la police et la justice est très gênant. Je ne veux pas que ça arrive. On raconte que je fais ça pour attirer l'attention. Qui a envie de ce genre d'attention ?"

  

Azealia Banks

Instagram

Au bout du compte, Azealia estime qu'elle a dû faire connaître son histoire, pas simplement pour elle, mais pour toutes les femmes à Hollywood.

"Je suis persuadée que ça arrive souvent aux femmes à Hollywood, quand on se retrouve piégée", explique-t-elle. "Même son avocat m'a appelée et m'a dit quelque chose du genre : « Si tu dis quelque chose à ce sujet, tu ne travailleras plus jamais dans cette ville. » Maintenant, je porte plainte."

La chanteuse poursuit : "Il ne comprend pas. Il croit que je suis une petite black de Harlem qui n'a aucun appui. Ils pensent pouvoir me piéger."

Russell n'a pas encore fait de commentaires à propos de cette soirée. 

Mais TMZ a une version très différente, selon laquelle plusieurs témoins oculaires ont vu Azealia se moquer de la musique de l'acteur avant de le traiter lui et un autre invité de "blancs chiants". 

Après qu'une femme a défendu Russell, la chanteuse aurait répondu : "Ça vous plairait que je casse mon verre, que je vous poignarde à la gorge avec, et que le sang gicle comme dans un film de Tarantino", avant d'ajouter quelques insultes racistes.

Après qu'elle aurait balancé son verre, TMZ rapporte que Russell aurait alors fait un bodyblock à Azealia avant de la transporter à l'extérieur et d'appeler la sécurité de l'hôtel pour qu'elle l'expulse de la propriété.