• Share
  • Tweet
  • Share
Lady Gaga, The Sunday Times, Culture

The Sunday Times

Lady Gaga se dévoile.

Finie l'époque de la robe en viande, du chapeau homard incrusté de diamants et du manteau Kermit la grenouille car les tenues extravagantes qui permettaient autrefois de la démarquer des autres chanteuses ne sont plus nécessaires. Comme l'explique elle-même la chanteuse de 30 ans, ça n'a jamais été le principal but de toute façon. "Franchement, je préfère évoquer tout le cycle de cet album en parlant de ma musique. C'est beaucoup mieux. Avant on parlait du reste, et c'est ce que je voulais autrefois", a déclaré Gaga au magazine Culture du London Times. "Mais si je mets un T-shirt noir et un pantalon noir tous les jours, les gens vont écouter ce que j'écris. Tous les looks, la mode, les œuvres d'art des dernières années étaient logiques à mes yeux. Les autres ne comprenaient pas, mais ça a toujours été logique pour moi. C'était une façon de m'exprimer, de ne pas me cacher."

À quelques jours de la sortie de son nouvel album, Joanne, le 21 octobre, Gaga revient à ses racines brutes new-yorkaises. D'une certaine façon, son look épuré est à la fois une évolution et un hommage à sa jeunesse. "Cette fois, j'ai gardé le look que j'avais en studio, tout naturellement. J'ai commencé à dire vigoureusement : « Enlevez-moi ces vêtements d'ici. Je ne vais pas porter ça ! Je ne porterai pas de hauts talons ! » Et c'est un peu dû au fait que j'étais entourée de garçons en studio. On ne peut pas écrire des chansons avec des mecs qui ne font que regarder le homard qu'on a sur la tête", a déclaré la chanteuse en plaisantant. "Ça les déconcentrerait."

Joanne, d'où est extrait son nouveau single "Perfect Illusion", est un changement intentionnel par rapport à l'album ARTPOP de 2013. Gaga avait un public spécifique en tête pour cet album : "La femme du fin fond de l'Amérique avec les cheveux tirés en arrière, sans maquillage... avec un sweat acheté au supermarché, qui tient un enfant d'un côté et un verre de vin rouge de l'autre côté, deux enfants dans les pattes. On ne sait pas si elle est mariée", explique-t-elle. "Mais elle est à mon concert, et elle pleure comme une madeleine parce qu'elle sent que je lui parle."

Son auditrice n'est pas parfaite, mais Gaga non plus. Et c'est elle qui a inspiré l'écriture de "Perfect Illusion", bien entendu. Comme Gaga l'a expliqué : "Dans ce monde, on essaie tous de donner une image parfaite de soi. Mais je n'ai jamais été plus heureuse et plus sincère que quand je suis qui j'étais quand j'étais enfant."