• Share
  • Tweet
  • Share

Selena Gomez se fait soigner par des professionnels.

D'après plusieurs dires, la chanteuse de 24 ans serait suivie, alors qu'elle se bat contre une dépression, dans un centre de soin du Tennessee après avoir annoncé qu'elle s'éloignait des projecteurs en août. En plus de son traitement, elle cherche aussi à traiter les symptômes imputables au lupus.

Le porte-parole de Selena n'a pas encore fait de commentaire à ce sujet.

Une source a expliqué à Us Weekly : "Selena doit faire face à un lupus, mais cette pause sert surtout à se concentrer sur sa santé mentale. Elle peut se retrouver avec des idées très sombres." D'après l'informateur, le centre se trouverait aux abords de Nashville, et c'est un endroit "privé et calme" mais "très intense".

Selena a d'ailleurs refait surface le week-end dernier dans le Tennessee pour la première fois depuis le mois d'août. De nombreux témoins ont confirmé à E! News que la chanteuse avait fait un arrêt au Texas Roadhouse d'Alcoa pour un déjeuner samedi après-midi.

"Elle a passé un bon moment et a déjeuné tard", nous a rapporté un témoin sur place. "Elle a été bienveillante avec tout le monde, avec ses fans, et a pris des photos avec tous ceux qui le souhaitaient."

Selena Gomez, Instagram

Instagram

Fin août, la star a annoncé qu'elle allait s'éloigner des feux des projecteurs pendant un moment pour se concentrer sur elle-même et sur sa santé. Dans un communiqué adressé à E! News, la chanteuse a révélé qu'elle souffrait d'"effets secondaires du lupus" comme "l'anxiété, les crises d'angoisse et la dépression", auxquels elle veut faire face.

Selena voulait remercier ses fans de leur soutien et de leur compréhension en expliquant : "Je veux être proactive et me concentrer sur ma santé et mon bonheur, et j'ai décidé que le meilleur moyen d'y parvenir était de faire une pause."

Elle a ajouté : "Vous savez combien vous comptez pour moi, mais je dois affronter la réalité en face et faire tout ce qui est en mon pouvoir pour être au top."

Selena espère également que parler de son combat pourra aider d'autres personnes dans la même situation. "J'en parle parce que je sais que je ne suis pas la seule à vivre ça", a-t-elle conclu dans le communiqué. "J'espère que d'autres personnes auront envie de gérer leurs propres problèmes."

L'interprète de "Come and Get It" a révélé son lupus pour la première fois lors d'une interview pour Billboard en octobre dernier.

Selena Gomez

Evan Agostini/Invision/AP

"On m'a diagnostiqué un lupus, et j'ai fait de la chimiothérapie. C'est vraiment la raison de ma pause. Je risquais un AVC", a expliqué la chanteuse au magazine à propos de son break en 2014, qui avait causé pas mal de spéculations. "Je mourais d'envie de dire : « Vous n'avez aucune idée. Je fais de la chimio. Bande de connards »", se souvient-elle. "Je me suis enfermée, jusqu'à ce que je retrouve confiance en moi et que je sois bien avec moi-même."

Selena a reconnu plus tard être entrée en cure de désintoxication pour faire un travail sur elle-même.

"Tout d'abord, c'est quelque chose qui obsède tout le monde. On a trouvé que j'avais un lupus. Ma mère a fait une fausse couche très médiatisée. Donc, j'ai dû annuler ma tournée. J'avais besoin de temps pour me remettre d'aplomb", a-t-elle expliqué au magazine GQ en avril, avant de préciser : "et j'avais une leucémie" (elle voulait sûrement dire chimiothérapie).

"Je suis allée dans deux endroits différents pour ces traitements. C'est très frustrant, parce que j'ai tout à fait le droit d'avoir ça", a-t-elle reconnu. "Il faut juste être patient. Ça disparaît progressivement à mesure que je vieillis. Je dois juste être patiente et faire des choses de qualité, que ce soit produire, chanter ou jouer la comédie."

Selena a poursuivi : "Je vais faire évoluer la conversation petit à petit, et les gens finiront par ne plus s'intéresser à ce qui m'est arrivé."