• Share
  • Tweet
  • Share
Brad Pitt, T Magazine

T Magazine

En tant qu'homme du Sud né en Oklahoma et élevé dans le Missouri, Brad Pitt vient d'une région aux États-Unis qui soutient généralement la candidature de Donald Trump à la présidence.

Et pourtant, l'acteur de 52 ans n'arrive même pas à imaginer que le businessman puisse diriger son pays.

Alors qu'il discutait du Brexit qui fait sortir le Royaume-Uni de l'Union européenne, Brad a expliqué au magazine T du New York Times ce qu'il pensait de Trump.

"Je ne pensais pas que le [Brexit] aurait lieu. De la même manière que je n'arrive pas à penser que Trump puisse être en charge", a-t-il admis. "Pour simplifier, ce qui est bon nous rapproche, et ce qui est mauvais nous sépare."

Et l'acteur d'Inglourious Basterds de poursuivre : "Il y a cette super phrase dans The Big Short : le Casse du siècle", en référence au film récompensé aux Oscars qui traite de la crise des subprimes en 2008, et qu'il a produit. "Quand les choses ne vont pas et qu'on ne trouve pas la raison, on commence à se créer des ennemis."

Si Brad n'arrive pas à s'imaginer une victoire possible du candidat Trump, il peut comprendre pourquoi les gens sont attirés par lui et ses idées sur l'avenir des États-Unis.

"Venant d'Oklahoma, dans le sud du Missouri, qui penche plus en faveur de Trump, j'essaie de comprendre", a-t-il avancé. "Il semble que les gens qui souffrent le plus finissent par voter pour le parti qui leur ferait le plus de tort. Donc, j'essaie de comprendre ce qui les motive."

Brad Pitt

JEAN-FRANCOIS MONIER/AFP/Getty Images

L'acteur de Fury poursuit : "Il faut comprendre que c'est aussi dans nos gènes. La plupart des Américains n'ont pas le temps de regarder CNN, Fox et Al Jazeera. Ils essaient de payer le loyer, de nourrir les gosses, ils sont fatigués quand ils rentrent chez eux et ils ont envie de tout oublier. Et tout d'un coup quand ils entendent cette voix, qui n'a pas besoin d'avoir de la substance, qui explique qu'elle en a assez de tout ça, ça trouve un écho dans leurs gènes."

Si Brad trouve des lueurs d'espoir dans certaines parties de la société, il constate également "une poussée réactionnaire vers l'isolationnisme et la séparation", et cette élection en est un exemple.

"Un supporter de Trump se bat contre à peu près tout", a-t-il ajouté, perturbé. "Qu'est-ce qu'il veut dire quand il parle de reprendre le contrôle du pays ? Est-ce que quelqu'un peut m'expliquer ? Où est-il parti ?"

Découvrez l'intégralité de l'interview de Brad Pitt dans le nouveau numéro du magazine T à partir du 11 septembre.