Selena Gomez a besoin de temps loin du feu des projecteurs.

La chanteuse, qui a récemment terminé sa tournée mondiale Revival, vient d'émettre une déclaration destinée à ses fans, disant qu'elle avait décidé de faire un break pour se concentrer sur sa santé et les effets secondaires problématiques de son lupus.

"Comme beaucoup d'entre vous le savent, j'ai révélé il y a environ un an que j'avais le lupus, une maladie qui peut affecter les gens de différentes manières", a dit la star de 24 ans à People, qui a été le premier à annoncer la nouvelle. "J'ai découvert que l'anxiété, les crises de panique et la dépression pouvaient être des effets secondaires du lupus, qui présentent leurs propres difficultés."

Elle continue : "Je veux être proactive et me concentrer sur ma santé et mon bonheur, et j'ai décidé que la meilleure façon de le faire, c'est de faire un break. Merci à vous tous, mes fans, de votre soutien. Vous savez combien vous comptez pour moi, mais j'ai besoin d'affronter cela pour faire tout mon possible pour être au meilleur de ma forme. Je sais que je ne suis pas seule en partageant ceci, j'espère que d'autres seront encouragés à gérer leurs propres problèmes."

La jeune chanteuse a brisé le silence sur son diagnostic de lupus pendant une interview avec le magazine Billboard pour leur numéro d'octobre 2015, où elle a révélé qu'elle avait gardé un secret encore plus gros : elle a subi de la chimiothérapie.

"J'ai reçu un diagnostic de lupus, et j'ai fait de la chimiothérapie. Mon break, c'était à cause de ça. J'aurais pu faire une attaque", a dit Gomez au magazine au sujet de son break l'an dernier, qui a déclenché nombre de rumeurs sur la raison de sa disparition.

"Je voulais tellement dire : «Vous n'avez aucune idée. Je suis en chimiothérapie. Vous êtes des connards.» Je me suis enfermée jusqu'à ce que je me sente à nouveau sûre de moi et à l'aise", s'est-elle rappelée.

Kenneth M. Farber, co-PDG de la Lupus Research Alliance, a dit à People : "Peu de gens savent que la dépression, l'anxiété et les crises de panique sont des effets secondaires du lupus. Nous sommes fiers de Selena, car elle prend soin d'elle et sensibilise le public à cette maladie souvent incomprise."

De plus, une source a dit au magazine que le break de Gomez n'avait rien à voir avec "un abus d'alcool ou de substances", et a expliqué que Selena ne "se sentait pas elle-même" récemment. "Elle est soulagée de mieux comprendre pourquoi elle se sentait ainsi, et elle est optimiste pour l'avenir."

  

  • Share
  • Tweet
  • Share