• Share
  • Tweet
  • Share

MISE À JOURTMZ a identifié la victime comme étant Baylee Curran, Miss California Regional 2016.

La police travaille avec les représentants de Brown pour tenter de parler avec le chanteur de R&B, qui serait armé, selon les dires d'une source à E! News. "Nous collaborons actuellement avec les représentants de M. Brown pour rentrer en contact avec lui", a dit l'agent Ramirez de la police de Los Angeles à E! News. Même si une source a dit à E! News qu'un sac avait été jeté par une fenêtre de la maison de Brown, la police ne peut encore confirmer que le sac était rempli de drogues et d'armes.

Ray J a aussi répondu à la présence de la police devant le domicile de Brown. "Yo, ici Ray J, écoutez, je suis très contrarié par ce qui s'est passé aujourd'hui. Je ne suis pas content de la façon dont les choses sont gérées et de voir que les gens prennent une histoire fausse et lui donnent des proportions qu'elle ne devrait pas avoir", a-t-il déclaré dans une vidéo Instagram. "Vous vous entourez de gens positifs et vous regardez dehors et c'est comme une zone de guerre sans raison pour quelqu'un, un étranger a dit quelque chose qui n'a rien à voir avec quoi que ce soit. Et réagir comme ça, si vite, sans vraiment connaître les faits et ce qui se passe, c'est pas cool, vous savez. Ce n'est pas bien. Il ne devrait pas en être ainsi. Je soutiens mon pote Chris et je soutiens tout le mouvement. Je suis là, et encore une fois, cette situation de m---e doit changer. Ça ne peut pas être comme ça chaque fois que quelqu'un l'ouvre pour toucher un peu d'argent. Vous savez que ça revient et ça nous retombe dessus. C'est pas cool."

Mais un agent a en exclusivité dit à E! News que c'est une réponse "normale". "C'est une réponse normale quand quelqu'un est armé et refuse de sortir", a dit l'agent.

______________________

Chris Brown fait l'objet d'une enquête pour agression criminelle après qu'une femme a appelé police-secours affirmant que le chanteur l'avait menacée avec une arme.

E! News a appris que les agents de la police de Los Angeles se rendaient au domicile de Brown pour enquêter davantage. La victime, qui n'a pas été identifiée, a dit à la police que Brown avait pointé une arme sur elle et l'avait menacée, selon NBC News. Elle a ensuite quitté sa maison et appelé la police.

E! News a contacté l'avocat de Brown, Mark Geragos, pour avoir des commentaires, mais Setara Qassim, avocat pénal pour le cabinet d'avocats Geragos & Geragos, est arrivé à la maison de Brown escorté par la police.

La division Cambriolages et Homicides de West Valley a repris l'enquête, comme E! News l'a confirmé, et Brown est à l'intérieur de sa maison, mais les autorités tentent de le contacter.

NBC News a aussi annoncé que Brown, initialement, n'avait pas coopéré avec les autorités et avait refusé de sortir de sa maison. On a dit à la police sur place qu'ils devaient obtenir un mandat pour rentrer dans la propriété.

Brown a réagi à l'arrivée de la police avec quelques vidéos sur Instagram : "Je suis endormi et en pleine nuit, je me réveille et tous ces p****ns d'hélicos sont là et la police est à ma porte. Sérieux qu'est-ce que vous voulez de moi p****n", a-t-il dit. "Je fais profil bas, je m'occupe de ma fille. Je bosse. Je fréquente pas des sales garces, des garces faciles, ou je ne sais quoi p****n. C'est pas mon truc, vieux. Je suis trop fatigué pour gérer ces co***ries."

Il continue : "Tous les trois mois, vous vous fatiguez de moi. Ça doit être ça. Tous les trois mois, vous me cherchez des noises. C'est quoi ? Ça va être quoi après ? Je vais péter un éléphant ? Sérieux mon n**re. Mais en même temps, quand j'appelle la police pour des gens qui me harcèlent et qui mettent ma vie en danger, ils viennent que le lendemain. Si quelqu'un fait une p****n d'allégation contre moi et oh ouais, c'est toute l'équipe d'élite qui se pointe. Je suis innocent p****n tout le monde j'en ai marre de ces co***ries."

Ce ne sont pas les premiers ennuis de Brown avec la loi. Récemment, le manager de Brown a attaqué en justice le chanteur pour coups et  blessures.

Selon les documents du tribunal obtenus par E! News, Michael Guirguis, aussi connu sous le nom de Mike G de Nitevision Management, a porté plainte contre le chanteur primé pour coups et blessures, détention arbitraire, affliction délibérée de détresse émotionnelle, rupture de contrat et rupture d'engagement implicite de bonne foi et de traitement équitable après avoir affirmé que Breezy l'avait attaqué "brutalement" début mai avant de partir en tournée en Europe.

Le manager a aussi affirmé que Brown était rentré dans une rage "nourrie par la drogue" quand il l'a attaqué dans une pièce et lui a mis quatre coups de poing au visage et au cou, des blessures qui l'ont obligé à aller aux urgences. Les documents disaient que le chanteur était ensuite allé sur les réseaux sociaux pour "se vanter" auprès de ses amis au sujet de l'incident.

Guirguis affirme dans les documents qu'il avait été engagé par le chanteur pour "réparer sa réputation" après que Brown a plaidé coupable d'agression de sa petite amie de l'époque, Rihanna, en 2009. Brown a réagi à la plainte sur Instagram.

"Je les ai virés parce qu'ils volent de l'argent", a-t-il affirmé. "Tu voles de l'argent, alors t'es en colère parce que tu n'existes plus... Dieu te bénisse. Je te souhaite bien de la chance."