• Share
  • Tweet
  • Share
Kanye West, Ellen DeGeneres

Michael Rozman / Warner Bros.

Il ne manquait plus qu'il lâche son micro à la fin. 

Kanye West, le roi des diatribes sur Twitter, des victoires aux Grammy Awards dans la catégorie rap et des interruptions envers Taylor Swift, a fait une apparition dans le talk-show d'Ellen DeGeneres qui devrait rester dans les annales de la télé. 

Si l'interview avec l'humoriste a commencé sur un ton léger quand Ellen lui a demandé s'il comptait avoir d'autres enfants avec Kim Kardashian et qu'il a répondu : "Je me contente de m'entraîner" ou qu'il a dit de sa fille North West qui est désormais la grande sœur : "Elle est très en avance pour son âge", l'interprète de The Life of Pablo a ensuite entamé une énième diatribe, à la différence que, cette fois, elle n'était pas sur un réseau social.

Quand Ellen DeGeneres a demandé à Kanye s'il aurait mieux fait de demander les fameux 53 millions de dollars à Mark Zuckerberg sur Facebook au lieu de Twitter, la star a commencé son coup de gueule. 

"J'aurais dû mettre ça sur Facebook. Maintenant, je comprends pourquoi il ne m'a pas répondu", a-t-il expliqué, avant d'ajouter qu'il avait déjà dîné en privé avec le fondateur du réseau social et sa femme, Priscilla Chan, par le passé. 

"Je trouve que si j'avais plus de moyens, je pourrais aider plus de gens. J'ai des idées qui pourraient permettre d'améliorer l'existence de la race humaine dans les 100 prochaines années." 

L'artiste a estimé que nous vivions une époque semblable à la Renaissance, notant que des personnalités comme le réalisateur oscarisé Steve McQueen avait commencé comme étudiant en arts : "Nous ne vivons plus à une époque où les gens n'ont qu'une seule carrière, une seule profession tout au long de leur vie." Il a ajouté : "C'est important que tout le monde puisse bénéficier d'une vie meilleure."

 

 

Si le créateur de la marque Yeezy a estimé qu'on l'avait éduqué dans l'idée de changer les choses et qu'il pensait pouvoir améliorer les choses à travers ses dons artistiques, il a reconnu faire face à de nombreux sceptiques. 

"Je dois être le Michael Jackson de la mode, afin de créer une passerelle pour tous ceux qui me suivront après ma disparition, après ma mort, et qu'on me surnomme Kanye l'aliéné", a dit l'artiste très librement, en ajoutant qu'à une époque, MTV ne voulait pas diffuser de clips de Michael Jackson. "Ne trouvez-vous pas marrant qu'on pointe du doigt les gens qui ont le plus d'influence ? On crache sur les gens qui se soucient le plus de nous. Désolé de parler comme ça en pleine journée à la télé. Désolé de parler vrai."

Kanye est également revenu sur la polémique autour des nominés aux Oscars cette année en disant : "Je n'ai pas pris ça à la légère", a-t-il précisé. "C'est pas une blague."