• Share
  • Tweet
  • Share
Prince, Musician

Lester Cohen/WireImage

Les ex-femmes de Prince, Manuela Testolini et Mayte Garcia, ont organisé des obsèques très spéciales pour la légende.

Une source a dit à E! News qu'elles "voulaient organiser des obsèques, puisqu'elles n'ont pas eu le droit d'assister aux autres", et que seuls les proches de l'interprète de "Purple Rain" avaient été invités à l'évènement top secret.

Parmi les gens présents, il y avait Herbie Hancock, Tavis Smiley et Dita Von Teese, entre autres. Quelques heures avant l'évènement, Spike Lee a posté sur Instagram des parties de sa tenue, en écrivant : "Béret violet et baskets violettes pour les obsèques de Prince ce soir à El Lay."

TMZ a annoncé que "l'un des membres de la famille de Prince a dit qu'ils n'étaient pas au courant de la cérémonie".

La semaine dernière, la famille de Prince a émis une déclaration officielle au sujet des projets de cérémonie funéraire.

"Nous voudrions que tout le monde sache que, contrairement aux rumeurs passées et actuelles, il n'y a pas eu de cérémonie funéraire ou d'hommage pour Prince organisé ou autorisé par la famille ou les représentants de Paisley Park. Ensemble, la famille prévoit des obsèques et un évènement public qui auront lieu dans l'avenir proche."

Leur déclaration continuait ainsi : "Prince et sa musique ont influencé tellement de gens que nous sommes inspirés de célébrer sa vie et son héritage, et de le faire bien. Nous remercions le public de sa patience, et avons été réconfortés par vos expressions d'amour, de soutien et de condoléances. Nous nous réjouissons de partager avec le monde cette célébration, et ces adieux, pour notre Prince."

Prince a été retrouvé mort à sa résidence de Paisley Park le 21 avril, moins d'une semaine après que son avion a fait un arrêt d'urgence à Moline dans l'Illinois, peu après un concert à Atlanta.

Un officiel des forces de l'ordre a dit à l'Associated Press (via le Chicago Tribune) que les enquêteurs cherchaient à savoir si Prince était mort d'une overdose ou si un médecin lui avait prescrit des médicaments au cours des semaines précédant sa mort.