Kristen Stewart, Variety, EMBARGO

Peter Yang

Peu importe avec qui Kristen Stewart sort : l'actrice n'est pas prête de parler de sa vie amoureuse.

"Quand je sortais avec un mec, je ne parlais jamais de ma relation", explique-t-elle dans le nouveau numéro de Variety. "C'est la même chose aujourd'hui."

L'actrice ajoute même : "Je ne cache rien, bordel."

Elle ajoute : "Ne pas me définir, c'est la base de ce que je suis. Si vous ne me comprenez pas, je n'ai pas de temps à vous accorder."

Si Kristen n'est pas fan des paparazzis, elle explique à Variety que ça ne la gêne pas que des photos d'elle et de sa copine soient publiées parce qu'elle veut que ses jeunes fans les voient. "C'est important pour moi", explique-t-elle. "Même si je veux me protéger autant que possible, je ne cherche pas à me cacher. Quand vous commencez à ériger des murs, vous ne voyez plus au-delà vous-même et vous commencez à vous isoler d'une manière qui n'est pas honnête. J'ai trouvé ce qui me mettait à l'aise. Je ne m'attribue pas pour autant le mérite."

Kristen ajoute : "Les choses ont changé de la plus belle des manières. J'en récolte aujourd'hui les fruits."

Cela signifie que l'actrice de Sils Maria veut s'impliquer dans les droits de la communauté LGBT parce que c'est "très important".

Mais qu'apprend-on de plus de Kristen lors de son interview avec l'écrivain Ramin Setoodeh ?

Elle ne pense pas que les suites de Twilight étaient aussi bonnes que l'original. "Je pense que les fins étaient correctes parce qu'il y avait encore de la passion. Elles allaient un peu dans tous les sens, mais il y avait des tentatives."

Le nouveau numéro de Variety dans son nouveau format coïncide avec le début du Festival de Cannes.

 

 

  • Share
  • Tweet
  • Share