• Share
  • Tweet
  • Share
Chloe Grace Moretz, Glamour Magazine

Steven Pan / Glamour Magazine

La dispute sur Twitter entre Chloe Grace Moretz et Kim Kardashian n'est pas encore de l'histoire ancienne.

L'actrice de 19 ans, en couverture du numéro de juin du magazine Glamour, explique franchement pourquoi elle s'était adressée à la star de télé-réalité après que celle-ci a posté un selfie d'elle nue sur Instagram. Chloë campe sur ses positions quant à sa décision, et n'a pas peur de dire qu'elle a trouvé la réponse de Kim déplacée et incorrecte.

"Cette photo n'avait rien à voir avec être bien dans sa peau", explique-t-elle. "Ce n'était pas #biendansmapeau #aimezvous. C'était fait de manière assez voyeuse, je trouvais que c'était inapproprié pour des jeunes femmes."

Kim Kardashian, Chloe Grace Moretz

Twitter, GC Images

Elle poursuit : "Je ne veux pas que les jeunes femmes aient l'impression de devoir poster ce genre de photos pour avoir des likes, des tweets, qu'on les suive, ou attirer l'attention des hommes. Je ne l'ai pas traitée de quoi que ce soit. Il ne s'agit pas d'un commentaire sur son corps."

Comme vous vous en souvenez sûrement, Kim avait répondu à Chloë avec un sarcastique : "Souhaitons la bienvenue sur Twitter à @ChloeGMoretz, vu que personne ne sait qui elle est."

Qu'a pensé la jeune star après avoir lu ça ? "J'ai commencé à rire", se remémore-t-elle. "Je dînais en famille quand j'ai regardé mon téléphone et vu qu'il y avait une réponse. Je l'ai regardée et j'ai dit : «Mon Dieu, elle a répondu.»"

Chloe Grace Moretz, Glamour Magazine

Steven Pan / Glamour Magazine

Mais certains membres de sa famille ne l'ont pas pris aussi bien.

"Ma mère était furieuse car c'était de l'animosité gratuite entre filles, la réponse de Kim n'avait rien à voir avec la confiance en soi. C'était agressif et inapproprié. Je n'ai pas 45 millions de followers ni de série qui suive ma vie, mais les gens savent qui je suis. Je suis fière d'avoir des opinions et je ne les exprime pas en me moquant des autres."

Encourager les femmes à avoir confiance en elles et encourager l'égalité est quelque chose que Chloë essaye d'accomplir au quotidien.

Chloe Grace Moretz, Glamour Magazine

Steven Pan / Glamour Magazine

"[Il y a quelques années] je ne connaissais rien au mot féminisme, car je n'étais pas assez mature. Je n'avais pas encore été confrontée à l'adversité que je connais maintenant, surtout dans le travail", explique-t-elle à Glamour. J'ai voyagé plus. Je me suis plongée dans d'autres cultures et j'ai découvert ce que ça signifie d'être une jeune femme dans ce pays et ailleurs. J'ai lu davantage, j'ai eu d'autres expériences. C'est une évolution. Pour moi, maintenant, le mot féminisme signifie égalité entre les sexes, les races, peu importe la situation économique."

 L'un des moyens par lequel elle essaye de promouvoir cette égalité est d'encourager plus d'égalité entre les sexes dans les rôles au cinéma.

"Maintenant que je peux porter des projets, travailler des scénarios et faire des films, c'est très important pour moi d'aller à l'encontre des stéréotypes", dit-elle. "Ce que j'essaye vraiment de faire en ce moment est de faire des films avec l'égalité des sexes, où l'acteur principal peut être un homme ou une femme sans que ça change quoi que ce soit."

Kim Kardashian, Naked

Brian Bowen Smith

Kim, de son côté, a expliqué plus en profondeur le but derrière ce nu.

Dans un message intitulé "Bonne journée internationale de la femme", en mars, elle écrivait : "Je suis bien dans mon corps. Bien dans ma sexualité. Bien dans ma peau. Montrer mes défauts au monde entier me rend plus forte, et je n'ai pas peur des critiques. J'espère que, par ce biais, je pourrai encourager la même assurance chez les filles et femmes du monde entier."

Elle concluait : "On est en 2016. Ça suffit de se moquer du corps des autres ou de leur sexualité, trop, c'est trop. Je ne laisserai pas ma vie être dictée par ce que vous pensez de ma sexualité. Soyez vous-même, laissez-moi être moi-même. Je suis une mère, une épouse, une sœur, une fille, une entrepreneuse, et j'ai le droit d'être sexy."