O.J. Simpson

Isaac Brekken-Pool/Getty Images

Le butin va au vainqueur, euh, à la victime.

Un juge de Las Vegas a ce matin ordonné que la part de souvenirs sportifs d'O.J. Simpson, qui a coûté à celui-ci sa liberté, soit confiée au bureau du shérif de Los Angeles où le propriétaire de ces articles sera déterminé.

S’il était décidé que ces objets appartiennent à O.J., comme celui-ci le clame depuis longtemps, ils seront certainement vendus au plus offrant, et, c’est là que ça doit faire mal, la recette servira à dédommager les familles de Ron Goldman et Nicole Brown de l’acquittement de O.J. Simpson pour le meurtre de leurs proches.

Jackie Glass, le juge de Las Vegas, a également décidé après la brève audience de ce matin qu'O.J. Simpson ainsi que son acolyte Clarence « C.J. » Stewart et leurs hommes de main doivent mettre la main au portefeuille et sortir 3 560 $ au profit de Bruce Fromong, un revendeur de souvenirs sportifs qu’ils ont molesté et volé à main armée.

Fromong affirme que le montant des soins médicaux qu’il a dû recevoir s’élève à 2 600 $.

Lors d’une autre audience qui a eu lieu aujourd’hui à Los Angeles, l’autre revendeur de souvenirs sportifs visé par O.J. Simpson, Alfred Beardsley, a déclaré qu’il ne détenait pas la bague de la NFL de Simpson que la famille Goldman recherche.

  • Share
  • Tweet
  • Share