• Share
  • Tweet
  • Share
Idris Elba, SAG Awards, Winner, 2 Statues

Jeff Kravitz/FilmMagic

Osons-nous déclarer...

Les 22e Screen Actors Guild Awards n'étaient pas un déferlement de gags pour ainsi dire (enfin, l'hommage de Tina Fey et d'Amy Poehler à Carol Burnett était quand même assez tordant), mais pour une fois, ils étaient pleins de surprises !

Enfin, il y en avait au moins cinq, que voici :

Idris Elba GIF

TNT

1. Les SAG Awards ont doublé notre plaisir : Idris Elba est vraiment trop... cool. Et le fait qu'il ait doublé le nombre d'acteurs à avoir deux SAG Awards le même soir (oui, maintenant, il y en a deux), c'est la meilleure vengeance possible contre les Oscars, qui l'ont snobé dans la catégorie Meilleur acteur dans un second rôle pour Beast of No Nation. La deuxième victoire d'Elba était pour Luther de BBC America, ce qui, si vous l'avez vu, ne devrait pas vous surprendre du tout.

Spotlight Cast, SAG Awards, Winners

Kevin Winter/Getty Images

2. Rendez-vous sur le ring des Oscars : Certaines années, il n'y a pas beaucoup de changements parmi les vainqueurs des Golden Globes, SAG Awards et Oscars dans une certaine catégorie (prenez les Christian Bale, Christopher Plummer, Jennifer Hudson, et autres méga-stars des autres années). Et bien qu'on ne puisse qu'être d'accord avec certaines de ces interprétations, les acteurs ont décidé de couronner Alicia Vikander pour son second rôle dans The Danish Girl, lui donnant une longueur d'avance sur Kate Winslet juste avant les Oscars, et la victoire d'Elba entretient le suspense dans la catégorie Meilleur acteur dans un second rôle, vu que le lauréat du Golden Globe Award, Sylvester Stallone, n'était même pas nominé aux SAG Awards. Face à Stallone aux Oscars se trouvent Mark Ruffalo, Tom Hardy, Mark Rylance et Christian Bale. On risque de se revoir dans l'édition des plus gros chocs de la soirée des Oscars si Stallone ne les met pas K.-O. au dernier round.

De plus, la victoire de l'ensemble des acteurs de Spotlight, après celle aux Critics' Choice Awards il y a 15 jours, renforce sa place dans la course au Meilleur film aux côtés du vainqueur du Meilleur film aux Producers Guild Awards, The Big Short. Et Leonardo DiCaprio peut foncer tout droit avec The Revenant.

Downton Abbey SAG Awards GIF

TNT

3. Quels anglophiles : Même les acteurs de Downton Abbey semblaient choqués de gagner pour la troisième année consécutive comme Meilleure distribution pour une série dramatique. On ne remet pas en question la qualité du jeu des acteurs dans la célèbre série britannique, c'est juste que... Game of Thrones est tout aussi génial... et si Mad Men n'est pas la somme de ces différents éléments, on ne sait pas ce que c'est !

Kevin Spacey, Jon Hamm

Netflix, AMC

4. Vraiment ? Kevin Spacey ? : Qu'est-ce que ça veut dire ? Pas de prix pour Jon Hamm dans la saison finale de Mad Men ? Est-ce une sorte de clin d'œil, l'année des élections présidentielles américaines, pour montrer à quel point le système politique est corrompu ? Mais dans ce cas, pourquoi ne pas honorer une interprétation qui se base sur la perversité ? On radote là, mais on ne comprend vraiment pas.

Uzo Aduba , SAG Awards 2016, Winners

Jordan Strauss/Invision/AP

5. "Bienvenue à Télé Diversité" : Voici à nouveau Idris Elba, élégant et tout. C'est ce qu'il a dit quand il est remonté sur la scène après avoir marqué l'histoire en devenant le premier homme à avoir remporté deux SAG Awards le même soir et le deuxième acteur à l'avoir fait (Hélas, il ne pouvait pas être le premier Britannique, parce que c'est Helen Mirren qui a réussi cet exploit la première). Et cette remarque un peu acerbe nous montre bien que même Elba semblait surpris et ravi par la façon dont les SAG Awards, qui se veulent assez vieux jeu généralement, se sont penchés sur le problème de diversité (qui a toujours rongé Hollywood, mais qui vient juste d'être mis en avant). Ou peut-être se contentait-il de faire une petite blague pour saluer les autres vainqueurs et égayer l'ambiance ?

D'ailleurs, pour vous le dire franchement, on a été un peu surpris que le besoin de changements dans l'industrie cinématographique (le monde de la télé n'est pas parfait non plus, mais il est en avance sur le cinéma dans ce domaine) n'ait pas été mentionné plus souvent dans les discours de remerciement. Puis on s'est rappelé que les membres de la SAG n'ont fait que se féliciter les uns les autres, comme d'habitude. Pas de platitudes, et les seules promesses faites étaient de continuer à faire du bon travail.

La balle est dans ton camp, l'Académie.