• Share
  • Tweet
  • Share
George Clooney, Oscars

Kevork Djansezian/Getty Images

Vainqueur de deux Oscars et nominé six fois, George Clooney a assisté à un bon nombre de cérémonies des "Academy Awards".

Suite à la polémique née de l'absence totale d'acteurs non blancs nominés et ce, pour la deuxième fois consécutive, l'acteur de renom donne son avis sur un sujet qui, d'après lui, a régressé à Hollywood, surtout depuis cette dernière décennie.

"Si vous remontez il y a 10 ans, l'Académie faisait un bien meilleur travail", a-t-il expliqué à Variety. "Pensez à tous ces Afro-Américains qui ont été nominés."

La star connaît bien l'histoire des Oscars. "Je crois que vers 2004, il y avait des nominés noirs, comme Don Cheadle, Morgan Freeman. Et tout d'un coup, on a l'impression d'aller dans la mauvaise direction. Certaines nominations n'ont pas été considérées", a poursuivi la star. "Il y avait quatre films cette année : Creed - L'héritage de Rocky Balboa aurait pu recevoir des nominations ; Seul au monde aurait pu valoir une nomination à Will Smith ; Idris Elba aurait pu être sélectionné pour Beasts of No Nation et N.W.A. - Straight Outta Compton aurait pu être nominé."

Matt Damon, Leonardo DiCaprio, Cate Blanchett, Jennifer Lawrence

Twentieth Century Fox/The Weinstein Company

Si l'absence de nominations d'acteurs noirs a fait grand bruit cette année, surtout avec les performances très remarquées d'acteurs comme Michael B. Jordan ou encore Will Smith, George n'oublie pas les autres minorités absentes des cérémonies de récompenses.

"Je trouve ça incroyable que dans les années 30, la plupart des acteurs principaux aient été des femmes et qu'aujourd'hui, une femme de plus de 40 ans ait autant de mal à tenir le rôle principal dans un film. On voit pourtant des réactions. Jennifer Lawrence et Patricia Arquette ont parlé avec force des disparités de salaire en insistant sur le fait que nous devons y faire attention", a expliqué l'acteur à Variety. "Mais nous aurions dû y faire attention bien avant. Je trouve que les Afro-Américains ont raison de souligner qu'ils ne sont pas assez représentés. C'est tout à fait vrai."

Après des décennies à Hollywood, l'acteur d'Ave, César ! demande une reconnaissance des meilleures performances d'où qu'elles viennent et des opportunités pour tous.

"Il devrait y avoir 20, 30 ou 40 films de qualité pressentis pour les Oscars", a-t-il ajouté. "D'ailleurs, je parle des Afro-Américains. Pour les Hispaniques, c'est encore pire."

"Nous devons faire mieux", conclut George. "Nous étions meilleurs avant."