• Share
  • Tweet
  • Share
El Chapo, Charlie Rose, Sean Penn

Getty

Sean Penn continue de défendre sa rencontre avec Joaquín "El Chapo" Guzmán Loera, malgré les critiques qu'il reçoit.

Les autorités mexicaines ont capturé le fameux chef de la pègre il y a deux semaines, et dès le lendemain, Rolling Stone publiait une interview entre l'acteur oscarisé et El Chapo, révélant qu'ils s'étaient bel et bien rencontrés en personne, bien qu'El Chapo était recherché par la police. L'interview de Penn a été très controversée, mais Penn a tenu à clarifier ses intentions dans l'émission américaine 60 Minutes, qui a été diffusée dimanche.

"On raconte beaucoup de choses sur le jour où on a rendu visite, mes collègues et moi, à El Chapo, que ça avait été — comme l'a déclaré le ministre de la Justice du Mexique — « essentiel » à sa capture", déclare Penn au journaliste Charlie Rose. "On l'avait rencontré plusieurs semaines avant cela... le 2 octobre, dans un endroit loin de là où il a été capturé."

Penn pense que la fierté du gouvernement mexicain a été blessée et c'est pour ça qu'on les a forcés par la suite à révéler des informations sur cette rencontre. "Voici ce qu'on sait : on sait que le gouvernement mexicain a été très humilié par le fait que quelqu'un le trouve avant eux", explique Penn. "Personne ne l'avait trouvé avant nous. On s'est montré plus malins que les services des stups et les services secrets mexicains. On a trouvé un contact et il a pu nous faciliter les choses pour cette invitation."

L'acteur de Harvey Milk admet qu'il n'avait pas peur que sa vie soit en danger, bien que les autorités mexicaines voulaient lui faire porter le chapeau parce qu'ils n'arrivaient pas à capturer El Chapo. Quant à la raison de cette rencontre, Penn explique : "Voilà quelqu'un avec qui je pouvais commencer une discussion sur cette politique de guerre contre la drogue. L'idée était toute simple."

Et d'ajouter : "Nous voulions nous concentrer, sans accuser personne... Nous voulions concentrer toute notre énergie, nos milliards de dollars sur ce «méchant », et que se passe-t-il après ça ? Une autre personne est tuée le lendemain, sans que rien ne change."

Bien que Penn ait été virulemment critiqué pour avoir pris cette décision, Penn la soutient. Mais il y a une chose qu'il regrette cependant.

"Je regrette que toute la discussion autour de cet article ignore sa raison d'être, qui était de continuer la discussion sur la guerre contre la drogue", a expliqué Penn. "Regardons les choses en grand, ce que nous voulons. Nous voulons mettre un terme au problème de la drogue. Nous voulons… que les tueries de Chicago s'arrêtent… Et combien de temps avons-nous consacré à cela depuis que l'article est sorti ? Un pour cent du temps ? Ce serait être généreux."

En d'autres mots, comme Penn le dit : "Mon article a échoué."