• Share
  • Tweet
  • Share
Sean Penn

Roshan Perera/Splash News

Sean Penn s'est donné beaucoup de mal pour pouvoir interviewer en secret Joaquín "El Chapo" Guzmán Loera en octobre.

Son article détaillé sur le baron de la drogue mexicain a été publié sur le site de Rolling Stone ce week-end, un jour après la capture d'El Chapo par la police mexicaine.

Un membre des forces de l'ordre a expliqué à nos confrères de NBC News que les conversations téléphoniques de Sean Penn et de l'actrice Kate del Castillo avec El Chapo avaient été interceptées et avaient ainsi permis aux enquêteurs d'apprendre de nouveaux détails sur l'emplacement de la cachette du criminel. Selon un policier, les autorités mexicaines veulent parler aux deux acteurs, mais Sean Penn ne semble pas inquiet.

NEWS : les 5 plus grandes révélations de Sean Penn lors de son interview d'El Chapo

Quand on lui a demandé s'il était inquiet à propos des images montrant les autorités mexicaines en train de le surveiller avant qu'il ne rende visite au parrain de la drogue mexicain, l'acteur aurait écrit dans un e-mail (obtenu par la BBC) : "Je n'ai rien à cacher."

Sean semblait être au courant depuis le début. "Ça ne fait aucun doute dans mon esprit que la DEA et le gouvernement mexicain surveillent nos mouvements", a-t-il écrit dans son article originel à Rolling Stone, avant d'ajouter que s'il ne "pouvait pas voir d'espion" pendant son périple pour rencontrer El Chapo, il savait "qu'il y en avait".

D'après la BBC, l'acteur de Gunman n'a pas répondu quand on lui a demandé s'il aurait dû permettre à El Chapo de lire son histoire avant qu'elle ne soit publiée. (L'article dans le magazine commence avec l'avertissement suivant : "Certains noms ont dû être changés, des noms de lieux ont été omis, et un accord a été trouvé avec le sujet afin que l'article soit soumis à son approbation avant publication. Le sujet n'a demandé aucun changement.")

Sean Penn aurait également refusé de répondre quand on lui a demandé s'il avait suffisamment protégé sa source.

Les autorités mexicaines ont commencé la procédure d'extradition d'El Chapo aux États-Unis, mais cela pourrait prendre "au moins un an".

Sans transition, Sean Penn déclare préférer l'art aux armes à feu dans la vidéo ci-dessous.