• Share
  • Tweet
  • Share
Tom Cruise, Van Tassel

Lisa Mauceri/INFphoto.com

Faut pas chercher M. Top Gun.

Tom Cruise a obtenu une ordonnance restrictive interdisant à un vétéran (qui risque une inculpation) de l'approcher. Le vétéran s'est présenté plusieurs fois à la résidence de Beverly Hills de Cruise pour essayer de livrer une lettre à la star en mains propres.

Darryl Perlin, l'assistant du procureur du comté de Santa Barbara, a dit à E! News que l'ordonnance émise mercredi dernier interdisait à Edward Van Tassel, 28 ans, de rentrer en contact avec Tom Cruise, 46 ans. Elle lui interdit aussi de s'approcher de la résidence de Beverly Hills de l'acteur.

"Il représente une menace. C'est un harceleur de stars", a dit Perlin.

Le 3 décembre, Van Tassel s'est pointé pour la première fois à la maison de Cruise, pour tenter de rentrer en contact avec la star. Il a été renvoyé, mais il est revenu quelques heures plus tard.

Quatre jours plus tard, vers 5 h du matin, Van Tassel s'est pointé à  nouveau, ce qui a poussé le garde de la sécurité à appeler la police.

La police a affirmé que Van Tassel avait d'abord résisté à leurs ordres. Après l'avoir arrêté, selon le rapport de l'incident, la police a trouvé un cahier avec une lettre adressée à Cruise, expliquant comment ses films avaient aidé Van Tassel lorsqu'il faisait son service.

"Tom Cruise a été quelqu'un de très influent dans sa vie et... ses films l'ont aidé à faire face à la guerre en Irak", dit le rapport.

Avant de se retrouver à la maison de Cruise, Van Tassel avait été poursuivi pour deux incidents antérieurs.

D'abord, lors d'une malencontreuse farce d'Halloween, il s'est présenté à une station de radio de Santa Barbara, portant un treillis, un masque et une arme. Trois jours plus tard, il a monopolisé un pont autoroutier en cherchant à protester contre la guerre en Irak, et a provoqué un embouteillage.

A l'audience de mercredi, le juge George Eskin a dit qu'il regrettait d'avoir écouté l'avocat de Van Tassel et de l'avoir envoyé dans un hôpital pour vétérans à Los Angeles, après qu'il avait plaidé non coupable pour l'incident de la station radio.

"Je ne pensais pas que cela lui permettrait d'aller et venir à sa guise", a dit le juge. Il s'est aussi étonné du fait que sa sœur l'a conduit de l'hôpital à la maison de Cruise.

"L'hôpital l'a laissé tomber, sa famille l'a laissé tomber et nous aussi", a ajouté le juge. "Enfin, moi."

L'avocat de Van Tassel, Robert Landheer, a dit que son client n'était pas un désaxé et que la lettre était loin d'être menaçante.

"Il n'est pas là pour harceler M. Cruise comme un fan obsédé", a dit l'avocat. "Il veut le recruter dans sa mission d'obtenir des soins appropriées pour les soldats de la guerre en Irak."

Van Tassel est en liberté sous caution. Il pourrait être inculpé d'avoir conspiré à exhiber une arme à feu en la présence d'un agent des forces de l'ordre, resisté à un agent des forces de l'ordre, retardé et entravé le travail de la police, caché une arme à feu dans un véhicule, possédé illégalement une arme d'arts martiaux (Nunchaku) et porté un masque pour commettre un crime.

Il n'y a pas eu de commentaires de la part du camp Cruise.