• Share
  • Tweet
  • Share
Serena Williams

Steve Zak Photography/FilmMagic

Serena Williams en a assez de défendre son corps.

La star de tennis a parlé de son physique musclé au magazine britannique The Times et a avoué qu'elle savait très bien ce qu'on disait dans son dos. Mais au lieu de passer son temps à relever tous les commentaires méchants de ses détracteurs, elle a préféré une autre solution : apprendre à s'aimer.

"Je sais qu'on critique mon physique, et j'ai eu du mal à accepter mon corps, mais maintenant, les formes sont tendance, et je suis plus heureuse avec moi-même", a-t-elle déclaré à la publication britannique. Elle a aussi expliqué que les critiques avaient commencé quand elle était petite et qu'elle avait eu du mal à se faire accepter, entourée d'athlètes beaucoup plus menues qu'elle.

"Quand j'étais plus jeune, c'était dur de voir toutes ces athlètes minces alors que j'avais des formes plus musculaires et que j'avais une grosse poitrine", a-t-elle ajouté. "Essayez de courir avec des bonnets F qui font des bonds de 20 cm ! C'est gênant, et dangereux en plus, parce que vous pouvez vous déchirer des ligaments."

Poitrine de malheur ! À présent, Serena est complètement à l'aise dans sa peau, et un petit coup de pouce de J.K. Rowling ne fait pas de mal non plus. L'auteure d'Harry Potter a défendu le corps de Serena quand un fan appelé Rob a avancé que "la seule raison de son succès, c'est qu'elle est bâtie comme un homme". Rowling n'a pas laissé passer ça et a répondu de la façon la plus classe possible.

Postant une photo de Serena plus belle que jamais en robe rouge courte et moulante, Rowling a écrit : "Oui, mon mari a l'air de ça en robe. Vous êtes un imbécile."

Après avoir remporté Wimbledon pour la sixième (!) fois cet été, Serena a enfilé une robe de cocktail spectaculaire couleur crème au bal annuel des champions à Guidhall, à Londres. Bien que la sœur de Venus Williams n'ait pas répondu directement aux commentaires négatifs, elle a mis une photo glamour d'elle sur le tapis rouge avec la légende : "swerve" ou "on esquive" en français. De toute évidence, elle n'avait que faire de l'opinion des gens sur elle et ses formes généreuses.

Bravo, Serena !