• Share
  • Tweet
  • Share
George Lucas, Charlie Rose

Hulu

George Lucas, le créateur de Star Wars, se déclare désolé d'avoir comparé la Walt Disney Company, propriétaire de la franchise, à des esclavagistes blancs, propos qui a valu à son auteur une pluie de critiques sur la Toile. 

Au cours d'une interview avec Charlie Rose, diffusée pendant Noël et disponible depuis sur le Net, le producteur de 71 ans a également évoqué la sortie de Star Wars - Le réveil de la force. Après avoir vendu sa société de production Lucasfilm à Disney pour 4,05 milliards de dollars en 2012, le papa de Star Wars n'a pas participé au film.

"Ce sont mes enfants. Tous les films Star Wars. Je les aime, je les ai créés, je me suis beaucoup investi en eux", a-t-il déclaré en rigolant. "Et je les ai vendus aux esclavagistes blancs qui prennent ces choses et..."

Suite à la polémique, George Lucas a répondu aux critiques.

"Je souhaiterais apporter des précisions concernant mon interview dans le Charlie Rose Show", a-t-il expliqué dans une déclaration obtenue par E! News. "C'était à l'occasion des Kennedy Center Honors et avant l'avant-première du film. Je me suis mal exprimé en utilisant une très mauvaise analogie et je m'en excuse."

Star Wars: The Force Awakens, trailer, TV spot

Lucasfilm/YouTube

"Je travaille avec Disney depuis 40 ans et je les ai choisis pour prendre soin de Star Wars, eu égard à mon grand respect pour la société et aux qualités de dirigeant de Bob Iger [PDG de Disney]", a-t-il précisé. "Disney fait un travail formidable en gérant la franchise et en la faisant grandir. Je fais rarement des déclarations pour préciser ma pensée mais il est important de dire sans détour combien je suis enchanté que Disney gère la franchise et l'emmène dans une direction excitante, au cinéma, à la télévision et dans les parcs d'attraction. Je suis tout particulièrement impressionné par les records au box-office du nouvel épisode et je suis très fier de J.J. et de Kathy."

Star Wars - Le réveil de la force a été réalisé par J.J. Abrams, à qui l'on doit le reboot réussi de la saga Star Trek, et produit par Kathleen Kennedy. Côté casting, on retrouve les acteurs de la première trilogie, comme Harrison Ford, 73 ans, Carrie Fisher, 59 ans, et Mark Hamill, 64 ans, et la nouvelle génération composée de Daisy Ridley, 23 ans, John Boyega, 23 ans, Oscar Isaac, 36 ans, et Adam Driver, 32 ans.

Le film, sorti le 16 décembre, et encensé par la critique, a déjà remporté plus d'1,5 milliard de dollars et se classe déjà comme le 6e plus gros succès au monde de tous les temps derrière l'actuel numéro 1, l'Avatar de James Cameron et ses 2,78 milliards de dollars.

Le deuxième plus gros succès de la saga Star Wars reste Star Wars : Épisode I - La menace fantôme, sorti en 1999, qui a amassé 1,02 milliard de dollars. L'avant-dernier film en date, Star Wars : Épisode III - La revanche des Sith, a rapporté 848 millions de dollars dans le monde.

De nombreux fans de Star Wars, qui ont vu le 7e épisode de la saga et le premier de la nouvelle trilogie, estiment qu'il emprunte trop au film original, La guerre des étoiles, sorti en 1977.

"Ils voulaient faire un film rétro. Je n'aime pas ça", a expliqué George Lucas à Charlie Rose. "J'ai travaillé très dur pour que chaque épisode soit différent. Ils sont tous complètement différents, avec différentes planètes, différents vaisseaux spatiaux pour que ce soit nouveau."

Le producteur expliquait au Washington Post, il y a quelques semaines, que Disney "avait décidé qu'il n'aimait pas" les histoires qu'il avait présentées pour la nouvelle trilogie. La société n'a fait aucun commentaire à ce sujet.

"Soit vous agissez en dictateur, soit vous n'agissez pas. Et comme ça n'aurait jamais marché, j'ai dit : « Je divorce »", a-t-il expliqué. "Je savais que je ne pouvais pas être impliqué. Ça n'aurait fait que les rendre malheureux et moi aussi par la même occasion. Ça aurait affecté la vision. J.J. a sa vision, et c'est la sienne."