Madonna

PN/The Grosby Group/Ramey

On ne peut pas dire que le mariage de Madonna ait été si sacré que ça, mais la cérémonie le reste aux yeux de la future divorcée.

Un juge de la Haute Cour de Londres a jugé que le tabloïde britannique Mail on Sunday était coupable de violation de la vie privée et de copyright, en publiant des photos volées du mariage de Madonna et Guy Ritchie en 2000.

Le 19 octobre, le tabloïde a publié 11 pages de ces photos privées, qui n'avaient encore jamais été montrées au public. Cela a dû beaucoup augmenter leur valeur, et par conséquent, celle des dommages et intérêts que Madonna pourrait recevoir suite à cette victoire.

Et pour comble, l'avocat de Madonna, Matthew Nicklin, a dit au tribunal que les photos de l'évènement "entièrement privé" avaient été volées à la résidence de Beverly Hills de la chanteuse par un décorateur intérieur, qui a pris un album photo privé et a fait des copies des images, avant de les vendre au tabloïde pour environ 7 500 $.

Selon Nicklin, le Mail on Sunday "n'essaie pas de défendre ce qu'ils ont fait" en achetant ces photos et n'a jamais averti Madonna de la publication des photos.

"Elle a été piégée, car si le Mail on Sunday lui avait dit ce qu'ils avaient l'intention de faire, ma cliente aurait demandé et obtenu une injonction", a-t-il dit.

Nicklin a aussi parlé du fait que les lecteurs du tabloïde n'ont pas été correctement informés sur la façon dont ces photos copiées se sont retrouvées dans le journal.

"On n'a rien dit aux lecteurs sur la façon sordide dont les photos ont été volées", a-t-il dit.

Bien que le juge ait donné raison à Madonna, Nicklin a fait remarquer que même si le Mail on Sunday avait admis avoir mal agi, aucune excuse officielle n'avait encore été faite à la chanteuse.

La chanteuse a demandé près de 7,5 millions de dollars en dommages et intérêts de la part du journal, pour avoir déprécié son grand jour. Mais des audiences supplémentaires seront nécessaires pour déterminer la somme décernée, et elles n'auront pas lieu avant le début d'année.

  • Share
  • Tweet
  • Share