David Beckham

AP Photo/Kevork Djansezian

Vous pouvez suivre son équipe ou ses choix vestimentaires, mais apparemment, David Beckham ne veut pas que vous suiviez sa voiture.

Après avoir été poursuivi par des paparazzis à Beverly HIlls, le joueur de foot a confronté un photographe, et une bagarre a éclaté quelques moments plus tard entre les gardes du corps de Beckham et le photographe.

Selon un témoin, Beckham s'est approché de la voiture et a essayé d'en faire sortir le conducteur. Quand le conducteur a refusé, le garde du corps de Beckham est allé du côté passager et les coups de poing ont commencé à partir.

La bagarre a été remarquée par les autorités. "Ils ont commencé à se battre dans la rue, devant le commissariat", a dit un témoin oculaire à E! News.

"Une fois que les gardes du corps et le paparazzi ont commencé à se battre, David s'est précipité vers sa voiture, et Victoria et lui sont partis... Les flics sont enfin arrivés et ont fait cesser la bagarre."

Deux des gardes du corps ont été questionnés plus tard par la police. Un des gardes du corps, qui a été griffé durant la bagarre, a refusé de commenter l'incident. Un porte-parole de Beckham a dit à E! News : "Oui, un incident a bien eu lieu. Cependant, nous ne ferons aucun commentaire, c'est entre les mains des avocats."

Les photographes sur le lieu de l'incident ont montré à la police une vidéo de la bagarre, que la police a confisquée comme pièce à conviction.

"Nous avons fait un rapport sur place, mais personne n'a été mis en garde-à-vue ou sanctionné", a dit le sergent Gregg Mader de la police de Beverly Hills. "Nous passerons en revue les éléments que nous avons pour déterminer si nous devons engager des poursuites."

"Ils ne peuvent pas faire ça", a dit le photographe impliqué dans la bagarre. "Ils m'ont mis par terre, ils ont pris mon appareil et ils l'ont jeté dans la poubelle. Ils ne peuvent pas nous faire ça."

Une ambulance a été appelée sur le lieu de l'incident, mais toutes les personnes impliquées dans la bagarre ont refusé d'être traitées.

  • Share
  • Tweet
  • Share