Bruce Willis

Denise Truscello/WireImage.com

Ces types ont de la chance que Bruce Willis ait tant la fibre écolo.

Un avocat de l'acteur très musclé a déclaré mercredi dernier que Bruce Willis avait conclu un accord à l'amiable avec une société de technologie écologique, laquelle devait encore lui verser près de la moitié des 2 millions de dollars qu'il avait investis dans un concept de "caoutchouc écolo".

"Ayant résolu le différend, je continuerai à maintenir mes parts dans la société et je souhaite à la société, ses dirigeants et ses autres actionnaires tout le meilleur pour l'avenir", peut-on lire dans un communiqué de Willis obtenu par Reuters.

"Je continue à croire en un caoutchouc écologique et le vaste potentiel que cela sous-entend d'un point de vue environnemental."

D'après la plainte de la star hollywoodienne, déposée le 21 novembre dernier à la cours supérieure de Los Angeles, Willis a essayé de retirer son argent du Petra Group, filiale d'Elastomer Technologies, après que la société eut échoué dans sa tentative d'être côtée en bourse en septembre dernier, comme elle l'avait dans un premier temps promis.

Quand Willis avait porté plainte, la société mise en place par le prince malaisien Imran Ibni Tuanku Ja'afar et son associé Datuk Vinod B. Sekhar ne lui avait remboursé qu'1,1million de dollars.

  • Share
  • Tweet
  • Share