Gwyneth Paltrow, Harper's Bazaar UK

Alexi Lubomirski/Harper's Bazaar UK

Gwyneth Paltrow a tourné la page de la vie londonienne qu'elle a partagée jadis avec son mari Chris Martin.

Désormais, l'actrice de 42 ans se retrouve à Los Angeles, et elle a dit au numéro de février de Harper's Bazaar UK qu'elle ressentait "un grand réconfort" de revenir chez elle en Californie, "car c'est si familier".

"L'autre jour, j'étais allongée dans l'herbe et les enfants jouaient, et je regardais le ciel bleu et les palmiers... et il y avait quelque chose dans le temps et l'odeur de l'air, j'ai eu l'impression d'avoir à nouveau huit ans", a dit Gwyneth, maman d'Apple, 10 ans, et Moses, 8 ans.

Gwyneth Paltrow, Harper's Bazaar UK

Alexi Lubomirski/Harper's Bazaar UK

"J'avais un souvenir très fort de mon enfance ici : c'est un super endroit pour être un enfant", a-t-elle dit au magazine. "Et c'est super de voir mes enfants faire la même expérience."

La déesse de Goop repense à son enfance avec nostalgie, en grande partie grâce à l'influence de son regretté père, Bruce Paltrow. Elle a insisté pour dire que son père et sa mère, Blythe Danner, ne lui avaient pas tout offert sur un plateau d'argent.

"J'ai grandi avec l'avantage d'une bonne éducation et d'une belle maison, mais mon père m'a toujours dit : «Le jour où tu pars, c'est fini. Tu n'auras rien», et il s'y est tenu", a-t-elle dit au magazine. "Il était très strict, il voulait que je me crée mon propre chemin... j'ai tout gagné par moi-même, et je n'ai jamais pris d'argent à quiconque : mon père m'a vraiment inculqué ça, alors j'ai reçu le message."

Enfin, il faut tout de même dire que Gwyneth a fait ses débuts d'actrice dans un téléfilm de 1989 intitulé High réalisé par son célèbre papa. Les connaissances de ses parents célèbres ont dû l'aider à décrocher des rôles au début de sa carrière aussi, mais même si c'est le cas, ce n'est pas une excuse pour que les femmes se montent contre G.P., quelque chose dont elle a l'habitude malheureusement.

"Les femmes doivent vraiment réfléchir à pourquoi elles sont si dures avec les autres femmes ; pourquoi elles veulent déformer les mots, pourquoi elles veulent lire un article négatif sur quelqu'un, et pourquoi ça les fait jubiler", a-t-elle dit au magazine, en ajoutant qu'elle avait la chance de "connaître aussi une énorme tribu de femmes qui sont affectueuses et encourageantes avec les autres femmes, de façon totalement transformatrice."

De tout ça, Gwyneth dit qu'elle a "appris le pouvoir de la bonté et l'importance de considérer les autres sans les juger".

L'article sur Gwyneth sortira dans le numéro de février de Harper's Bazaar UK en vente le 2 janvier. Il sera aussi disponible en ligne.

  • Share
  • Tweet
  • Share