• Share
  • Tweet
  • Share
Keira Knightley

Courtesy Oxfam/Abbie Trayler Smith

Keira Knightley se sert de sa célébrité à bon escient !

L'actrice britannique  qui a l'habitude de voyager pour des raisons philanthropiques  a récemment visité un camp de réfugiés dans le Soudan du Sud, une région qui fêtait ses trois ans d'indépendance du Soudan.

Pour sensibiliser le public sur les millions de personnes victimes de la guerre civile ayant besoin d'aide, Knightley s'est embarquée dans une mission humanitaire dans cette région ravagée avec Oxfam et a vécu une expérience difficile.

En racontant son expédition déchirante et charitable au Telegraph, Knightley avait du mal à retenir ses larmes, mais elle n'a pas pleuré lorsqu'elle était sur place.

Keira Knightley

Courtesy Oxfam/Abbie Trayler Smith

"Quel droit avais-je de pleurer quand les gens que je rencontrais, qui vivaient un vrai enfer, ne pleuraient pas, eux ?" a demandé l'actrice de 29 ans.

La star de New York Melody a expliqué plus en détails : "Je n'étais jamais allée dans une zone après un conflit, je n'avais jamais perçu cette atmosphère incroyable, palpable de terreur ou senti la puanteur écrasante des eaux usées par les dizaines de milliers de personnes entassées les unes sur les autres, n'ayant nulle part où aller et rien d'autre à faire qu'à attendre."

Les réfugiés ne connaissaient pas ce visage célèbre et quand on lui a demandé qui elle était, Knightley s'est lamentée de ne pas pouvoir répondre : "Je suis médecin", ou "quelqu'un d'autre d'utile", alors elle a simplement dit : "Je suis quelqu'un qui va demander aux gens de donner beaucoup d'argent à Oxfam pour pouvoir vous aider."

Keira Knightley

Courtesy Oxfam/Abbie Trayler Smith

Faire des B.A. est important pour Knightley, mais elle évite les comparaisons avec Angelina Jolie, qui vient d'être anoblie par la reine Elizabeth d'Angleterre pour ses efforts visant à arrêter l'utilisation du viol comme arme de guerre.

"J'admire énormément Angelina Jolie", déclare-t-elle, mais a ajouté : "Je pense que je suis loin d'être aussi impressionnante et autoritaire qu'elle sur la scène internationale. Elle voue sa vie entière aux causes qu'elle défend, et c'est formidable, c'est un message formidable. Je suis toujours heureuse d'aider à mon échelle."