• Share
  • Tweet
  • Share
Katherine Heigl, Marie Claire UK

Marie Claire UK/Alex Cayley

Une chose est sûre, la carrière de Katherine Heigl ne sera plus jamais la même.

Il y a quelques années, l'actrice était pressentie pour devenir LA nouvelle star à Hollywood, grâce à des comédies comme 27 Robes, ou encore, En Cloque, mode d'emploi. Mais c'est à ce moment-là… qu'elle a ouvert la bouche. Katherine n'a pas eu peur d'évoquer des sujets tabous comme le sexisme à Hollywood, et elle a même critiqué ouvertement les scénarios qu'elle recevait dans sa série Grey's Anatomy.

Si sa franchise était une bouffée d'oxygène, Katherine s'est mise à dos beaucoup de gens, et les médias n'ont pas tardé à critiquer l'actrice.

À leur grande surprise, Katherine Heigl a continué à tourner des films, soit comme actrice, soit comme productrice exécutive comme dans L'Abominable vérité avec Gerard Butler en 2009 ou encore Bébé, mode d'emploi avec Josh Duhamel en 2010. Dans le même temps, beaucoup de gens se sont acharnés sur les projets de l'actrice et ses interviews.

Ce fut une période très difficile pour l‘actrice.

"Le truc qui me réussissait le mieux depuis si longtemps s'est soudainement retourné contre moi", explique Katherine à propos de son métier d'actrice dans le numéro d'août du Marie Claire anglais. "Et je ne m'y attendais pas. J'ai été surprise et j'étais très en colère d'avoir été trahie."

Katherine Heigl, Marie Claire UK

Marie Claire UK/Alex Cayley

Katherine Heigl reconnaît une partie des torts et explique qu'elle a fait trop de comédies romantiques en négligeant des rôles plus sérieux.

"J'ai eu une période incroyable", déclare Katherine, qui, à 35 ans, a déjà un Emmy en poche et deux enfants avec son mari. "J'adore les comédies romantiques. Mais j'en ai peut-être fait trop. Je n'arrivais pas à dire non. Je ne me remettais pas en question. J'ai commencé à avoir des automatismes et quand on est créatif comme moi, ça peut user. C'est en partie pour cette raison que j'ai fait une pause pour me demander : «Qu'est-ce que je veux ? Qu'est-ce que je recherche ?» et faire taire tous ces bruits dans ma tête."

À un moment donné, Katherine a failli lâcher Hollywood une bonne fois pour toutes.

"Oui, il y a eu un moment où je me suis dit que je pourrais ouvrir un magasin de tricot, utiliser l'argent mis de côté pour ma retraite et vivre avec, en cultivant ma terre", explique l'actrice qui vit dans l'Utah. "Il y a eu un moment où tout était si compliqué que j'ai eu envie de tout simplifier."

Katherine Heigl, Marie Claire UK

Marie Claire UK/Alex Cayley

L'actrice désormais remplie d'humilité retrouve les chemins de la télé cet automne dans la nouvelle série de NBC, State of Affairs, dans laquelle elle interprète une analyste de la CIA. Ce sera son grand retour sur le petit écran depuis qu'elle a quitté Grey's Anatomy en 2010.

Pourquoi ce retour ? "Il y a une partie de moi qui est très Hollywood. J'ai hâte de découvrir le scénario et de voir ce qui va se passer", déclare Katherine. "J'ai l'impression d'être rentrée dans une nouvelle étape de ma vie d'adulte."

Pour découvrir l'intégralité de l'article, rendez-vous dans le numéro d'août du Marie Claire anglais.

Le magazine est également disponible en version numérique sur le newsstand d'Apple.

(E! et NBC font tous deux partie de la famille NBCUniversal)