• Share
  • Tweet
  • Share
Amelia Earhart, Twitter

Twitter

Pourquoi cette femme tente le destin, vous demandez-vous ? Mais à bien y réfléchir, qu'est-ce qu'elle peut faire d'autre ? Une femme de 31 ans appelée Amelia Earhart, sans relation avec l'aviatrice de légende, récrée actuellement le tour du monde de son homonyme.

Le voyage de 39 000 kilomètres a démarré à Oakland, en Californie, le 26 juin et, si tout marche comme prévu, durera 17 jours. Quand elle aura fini, Amelia, qui a commencé à piloter quand elle avait 21 ans, sera la plus jeune femme à faire le tour du monde dans un avion monomoteur (un Pilatus PC-12NG).

"La fiabilité d'un avion monomoteur aujourd'hui, en 2014, est bien différente de ce qu'elle était dans les années 30", a déclaré Amelia à NPR. "Et bien qu'il y ait un petit côté aventurier à tout vol au-dessus de l'eau, je me suis sentie en osmose avec le Pilatus... Le cockpit est de tout dernier cri. On a une vision synthétique, on a un GPS double."

En 1932, Amelia Earhartla vraie Amelia Earhart — est devenue la première femme à voler seule au-dessus de l'océan Atlantique. En 1937, elle a tenté de faire le tour du monde en avion mais a disparu au-dessus de l'océan Pacifique (donc, pas dans le Triangle des Bermudes).

La nouvelle Amelia sera accompagnée d'un co-pilote. Cependant, elle essaiera de rester aussi fidèle que possible aux conditions d'origine : "Pas de problème de pilotage automatique", disait son dernier tweet. "On a piloté l'avion nous-mêmes pour vivre le vol comme Amelia." 

"En recréant et terminant symboliquement ce voyage autour du monde, j'espère créer des liens encore plus serrés avec mon homonyme et aussi encourager les gens à poursuivre leurs propres aventures", explique Amelia sur son site. 

Et d'ajouter : "Amelia pensait que «l'aventure en elle-même vaut d'être vécue» et c'est ce genre d'attitude qui nous pousse à la recherche de l'inconnu, à repousser nos limites et à voler hors des lignes."

Amelia Earhart (2.0) a également lancé la fondation Fly With Amelia, pour inspirer les jeunes femmes à piloter. Cette fondation offre des bourses aux lycéennes pour qu'elles prennent des cours de pilotage.

Vous pouvez suivre le vol d'Amelia sur son site, The Amelia Earhart Project.

(H/T Jezebel)