• Share
  • Tweet
  • Share
Sting, Trudie Styler

Images courtesy of Belvedere Vodka

Si vous êtes un des six enfants de Sting, la nouvelle risque d'être brutale.

Le musicien légendaire, dont la fortune est estimée à 300 millions de dollars, déclare qu'il ne laissera pas de gros héritage à ses trois fils et ses trois filles. "Je leur ai dit qu'il ne resterait pas beaucoup d'argent parce qu'on le dépense ! On a beaucoup d'engagements. On dépense ce qu'on perçoit et il ne reste plus grand-chose à la fin", précise le chanteur de 62 ans, qui soutient un certain nombre d'œuvres caritatives avec Trudie Styler, celle qui partage sa vie depuis 21 ans. "Je ne leur laisserai pas de fonds de placement qui seront comme un fardeau. Ils doivent travailler. Tous mes enfants le savent et ils me demandent rarement de l'aide, une attitude que j'apprécie et que je respecte."

Sting précise au journal anglais The Daily Mail que ses enfants ont toujours travaillé pour subvenir à leurs besoins. Le chanteur accepterait cependant de leur venir en aide si besoin était, mais heureusement, la situation ne s'est pas encore présentée.

"Ils ont une éthique de travail qui leur donne envie de réussir par eux-mêmes", déclare l'interprète de "Every Little Thing She Does Is Magic" qui emploie plus de 100 personnes. "Les gens pensent qu'ils sont nés avec une cuillère en argent dans la bouche, mais ils n'ont pas vécu dans l'opulence."

"Mes enfants sont entourés de beaucoup de richesse et de succès, ce qui leur fait de l'ombre, donc ce n'est pas toujours facile d'être un de mes enfants", déclare Sting, qui a eu une relation difficile avec son père. "J'en parle avec eux, c'est dur pour eux."  

Connu pour ses nombreux hits comme "Every Breath You Take", "Don't Stand So Close to Me", "Roxanne" ou encore "Fields of Gold", l'ancien leader de Police a été intronisé au Rock and Roll Hall of Fame en 2002. Sting a également reçu un Golden Globe, un Emmy ainsi que plusieurs nominations aux Oscars.

Alors, qu'est-ce qui attend Sting dans cette nouvelle phase de sa vie ?

"J'ai encore une histoire à raconter notamment par rapport au fait d'approcher la fin de ma vie", explique le chanteur. "J'ai vécu plus de temps qu'il ne me reste à vivre : c'est un moment très intéressant pour un artiste, plus intéressant que d'écrire sur sa première copine. C'est un moment grave. Quand on a la soixantaine, comment gérer l'idée qu'on ne va plus exister ? On fait de l'art. On raconte des histoires. Il faut affronter cette réalité et la raconter."

"Je ne suis pas du tout prêt à mourir", admet le chanteur très engagé. "Est-ce que j'ai peur de mourir ? Disons que j'ai peur de mourir subitement. Je veux mourir en étant conscient. Je veux assister au processus. J'imagine que c'est déjà le cas." Et Sting ajoute : "Je ne vois plus aussi bien qu'avant. Je n'entends plus aussi bien non plus. Je suis encore en pleine forme mais je dois faire beaucoup d'efforts. On décline."  

J'adore ce que Christopher Hitchens disait à propos de la mort : "On vous a demandé de quitter la fête, mais le problème, c'est que la fête va se poursuivre sans vous", déclare Sting en citant l'auteur anglo-américain décédé en 2011. "Quelle éloquence !"