• Share
  • Tweet
  • Share
Rumer Willis

Araya Diaz/Getty Images

Rumer Willis met les bien-pensants au défi !

L'actrice a assisté à une levée de fonds pour la campagne "Free the Nipple" (libérez le téton) organisée par Russell Simmons au Skybar de l'hôtel Mondrian à Los Angeles jeudi. Pour montrer son soutien, elle a enfilé un T-shirt avec un dessin de trois seins dessus.

"Free the Nipple" est un mouvement d'égalité destiné à valoriser les femmes. "On se bat contre l'oppression et la censure envers les femmes, aussi bien aux États-Unis que dans le monde", déclare l'organisation. En plus de Rumer, des stars comme Miley CyrusLena Dunham et Liv Tyler se sont jointes à cette cause.

La fille de 25 ans de Demi Moore et Bruce Willis fait également les gros titres pour une autre raison : elle apparaît à la une du magazine Star avec ses deux sœurs, Scout Willis, 22 ans, et Tallulah Willis, 20 ans.

Le journal people affirme que leur vie n'est que "drogues, arrestations et sexe dangereux", affirmations que Rumer a niées en rigolant avant le gala "Free the Nipple". Partageant cette une sur Instagram, elle a écrit : "Mais franchement...".

Rumer Willis

Instagram

Scout, de son côté, est trop occupée à défendre la cause "Free the Nipple" pour s'inquiéter de cet article. "Tatouages après mastectomie récemment autorisés sur Instagram, photos d'allaitement maintenant autorisées sur Facebook", a écrit l'activiste sur Twitter le 10 juin. "Les détracteurs, allez vous coucher, aujourd'hui est un jour incroyable."

En début du mois, Scout s'est promenée seins nus dans les rues de New York, ce qui est autorisé depuis 1992.

"Je comprends que les gens ne veuillent pas me prendre au sérieux, ou qu'ils préfèrent me traiter comme une blanche privilégiée et ignorante qui cherche à faire parler d'elle", a-t-elle écrit sur le site XOJane.com quand son coup a fait les gros titres. "Je suis blanche et je viens d'une famille célèbre et financièrement privilégiée. Je n'ai pas choisi d'avoir une vie publique, mais ça me sert de plate-forme pour aborder les problèmes relatifs au corps humain."

Scout Willis, Topless, Twitter

Twitter

Cette diplômée de l'Université de Brown est ravie que sa protestation ait aidé à "soulever des conversations sur l'égalité des sexes et l'image positive du corps, ce qui est nécessaire mais qui manque. Cela me remplit d'humilité de prendre part à une action qui met en pleine lumière la discussion sur le droit des femmes. C'est là qu'elle devrait rester, il faut se concentrer sur ce qui importe vraiment et non sur moi, en tant qu'individu."