Hillary Clinton, Diane Sawyer

ABC/ Martin H. Simon

Hillary Clinton a répondu à des questions variées au cours d'une interview avec Diane Sawyer lundi.

L'ex-secrétaire d'État affirme que sa famille était "complètement fauchée" et avait une montagne de frais de justice à payer quand Bill Clinton a quitté la Maison-Blanche en 2011. "On a quitté la Maison-Blanche non seulement complètement fauchés, mais aussi criblés de dettes", a-t-elle déclaré. "On n'avait pas d'argent quand on est arrivés, et on a dû se serrer la ceinture pour trouver l'argent pour payer l'hypothèque des maisons, les frais d'études de Chelsea. Vous savez, ça n'a pas été facile."

À la fin de l'an 2000, les dettes des Clinton se montaient entre 2,28 millions et 10,6 millions de dollars. Mais ils ne sont pas restés longtemps dans le rouge, car Bill a gagné plus de 9,2 millions de dollars en donnant des conférences en 2001 et plus de 9,5 millions de dollars en 2002. Selon CNN, en 2004, le méga-couple politique avait remboursé ses dettes.

Hillary a déclaré que Bill "a travaillé très dur" pour arranger leurs finances. "J'ai trouvé ça incroyable", a-t-elle déclaré à Sawyer.

La journaliste d'ABC News a aussi parlé à Hillary de l'ex-stagiaire de la Maison-Blanche Monica Lewinsky, qui a refait surface en mai quand elle a écrit un essai pour Vanity Fair sur son aventure avec le président dans les années 90.

"Monica Lewinsky revient dans l'actualité", a noté Sawyer.

"Elle a le droit de le faire", a déclaré Hillary. "Pour moi, c'est une Américaine qui a le droit de s'exprimer comme elle l'entend, mais je ne passe pas mon temps à y penser."

L'ex-première dame des États-Unis de 66 ans s'est expliquée en disant : "J'en ai parlé dans mon livre Mon Histoire. J'ai dû y faire face à l'époque, mais la page est tournée, c'est comme cela que je vois ma vie et mon avenir."

Hillary savait que Sawyer allait l'interroger sur le résurgence de Lewinsky dans la presse et s'était préparée. "Il ne s'agit que d'une personne dans l'actualité", a-t-elle déclaré. "Vous avez le droit de demander et j'ai le droit de vous dire ce que je pense." Quand elle lui a demandé si elle avait vraiment traité l'ex-maîtresse de son mari de "foldingue narcissique",  l'auteur de Hard Choices a répondu : "Je ne vais pas faire de commentaires sur ce que j'ai pu dire ou ne pas dire dans les années 90."

"Elle affirme que depuis toutes ces années, on se moque d'elle", a déclaré Sawyer, en parlant de Lewinsky. "Aimeriez-vous dire quelque chose sur sa vie  ?" Et comme on pouvait s'y attendre, Hillary est restée très diplomatique en répondant. "Eh bien, je lui souhaite une bonne continuation", a répondu la candidate possible aux prochaines présidentielles américaines. "J'espère qu'elle peut penser à son avenir et se construire une vie dans laquelle elle pourra trouver un sens et de la satisfaction."

Aujourd'hui, Hillary et Bill sont plus heureux que jamais ensemble. "On se fait rire l'un et l'autre", a déclaré la future grand-mère en parlant de leurs 39 ans de mariage. "On se soutient l'un l'autre. C'est une autre bénédiction dans ma vie."

  • Share
  • Tweet
  • Share