• Share
  • Tweet
  • Share
Brad Pitt, Vitalii Sediuk

Pacific Coast News, AKM-GSI

Vitalii Sediuk insiste pour dire qu'il n'est pas fou, mais Brad Pitt n'est pas convaincu.

Parlant pour la première fois du journaliste qui s'est approché un peu trop près de lui à l'avant-première hollywoodienne de Maléfique la semaine dernière, Pitt a expliqué ce qui s'était passé quand Sediuk a passé la barrière censée tenir la foule à distance.

"J'étais au bout du tapis rouge, en train de signer des autographes, quand j'ai vu du coin de l'œil quelqu'un sauter par-dessus la barrière et foncer vers moi", a expliqué l'acteur, qui assistait à la soirée avec toute sa famille, dans un communiqué à People.

Brad Pitt, Vitalii Sediuk

VLUV/NUKIDB/Splash News

"J'ai reculé ; ce type s'était accroché à mon revers. J'ai regardé en bas, et j'ai vu que ce taré essayait d'enfoncer son visage dans mon entrejambe, alors je l'ai frappé deux fois sur la tête — pas trop fort — mais juste assez pour attirer son attention, car il m'a relâché. Je crois qu'il essayait de s'accrocher à quelque chose parce que tous les types étaient sur lui, et il a attrapé mes lunettes."

Les policiers ont passé les menottes à Sediuk et l'ont immédiatement arrêté, et le lendemain, le journaliste ukrainien n'a pas contesté les accusations d'agressions et de perturbation d'un événement sportif ou culturel. Il a été condamné à trois ans de prison avec sursis, un an d'évaluation psychologique et 20 jours de travaux d'intérêt commun.

Sediuk qui s'était également attaqué à l'entrejambe de Bradley Cooper, ne pourra plus s'approcher de Brad Pitt, qui a demandé une ordonnance restrictive d'urgence.

"Les exhibitionnistes ne me dérangent pas", a déclaré Pitt dans son communiqué de presse, "mais si ce type continue comme ça, il va tout gâcher pour les fans qui ont attendu toute la soirée pour avoir un autographe ou un selfie, car les gens seront plus méfiants et hésiteront à s'approcher de la foule. Et il faut qu'il sache que s'il recommence à regarder sous les robes des filles, il va se faire piétiner."

Cette dernière remarque fait référence aux frasques de Sediuk avant l'épisode avec Pitt, quand il a réussi à passer la tête sous la robe d'America Ferrera alors qu'elle posait pour les photographes à l'avant-première de Dragon 2 à Cannes, le mois dernier.

Cate Blanchett, America Ferrera

Andreas Rentz/Getty Images

Pourtant, l'intrus maintient qu'il est fan de Pitt et qu'il avait seulement passé la barrière de sécurité pour serrer la main de l'acteur mais qu'il est tombé sur la barricade et que les gardes du corps lui sont immédiatement tombés dessus.

"Je suis un type normal", a déclaré l'homme de 25 ans dans une nouvelle interview. "Je ne suis pas fou... Je fais ça pour m'amuser."

Sediuk insiste également pour dire qu'il n'a pas "attaqué" Pitt ou même agressé l'acteur, malgré les accusations contre lui.

"Je n'ai jamais frappé, cogné ou giflé Brad Pitt au visage", a-t-il déclaré. "Ce sont des accusations complètement fausses."

Angelina Jolie, Brad Pitt, Maleficent

Kevin Winter/Getty Images

Cette petite mise en scène, ou la réaction de Pitt, n'a cependant pas eu d'effet négatif sur l'accueil de Maléfique ce week-end.

L'interprétation d'Angelina Jolie en "maîtresse du mal" incomprise, qui a été très bien accueillie par la critique, a surpassé les estimations et a rapporté plus de 70 millions de dollars au box-office.