Justin Bieber a été relâché.

Après avoir été retenu pendant presque quatre heures par la douane américaine à son arrivée à l'aéroport international de Los Angeles, le chanteur canadien a enfin été autorisé à repartir. 

Il a quitté l'aéroport à 18h20, accompagné de quatre gardes du corps. Deux voitures et une camionnette attendaient que le groupe sorte devant le terminal Tom Bradley. Bieber est monté dans l'une des voitures pour repartir.

Il est sorti de l'aéroport avec un grand sourire, mais il n'a rien dit à la horde de paparazzis rassemblés à l'extérieur.

Justin Bieber

Maciel-Kmm/X17online.com

Le chanteur de 20 ans arrivait de Tokyo par la compagnie aérienne Air Singapore. Il y était allé pour visiter et passer un peu de temps avec sa maman, Pattie Mallette.

Une douzaine de Beliebers attendaient également patiemment, dont une fille qui a déclaré : "Oh... mon... Dieu, je vais mourir si je ne le vois pas."

On ignore ce que les douanes lui voulaient, mais ce n'est pas la première fois que les autorités interrogent le chanteur de 20 ans lorsqu'il remet les pieds sur le territoire américain après un voyage à l'étranger.

Justin Bieber

AKM-GSI

Bieber a également été retenu brièvement quand il a pris l'avion du Canada au New Jersey pour le Super Bowl en février.

Les responsables de l'aéroport de Teterboro l'ont interrogé et ont fouillé son jet privé pour voir s'il y avait de la drogue, avant d'autoriser la star et tout son entourage à entrer dans le pays. Un informateur avait dit aux autorités qu'il pouvait y avoir de la marijuana à bord. La fouille n'a rien donné, et tout le monde a été autorisé à repartir.

Bieber a plaidé non-coupable de conduite en état d'ivresse, refus d'obtempérer et conduite avec un permis périmé après son arrestation de janvier à Miami. De plus, il est accusé de coups et blessures suite à une attaque supposée sur un conducteur de limousine en décembre.

Les porte-parole de Bieber n'ont pas voulu faire de commentaires sur les événements qui se sont déroulés vendredi à Los Angeles.

  • Share
  • Tweet
  • Share