Julia Roberts, WSJ Magazine

Photography by Josh Olins for WSJ. Magazine

Julia Roberts fait le deuil du décès de sa demi-sœur, Nancy Motes, en privé. La femme de 37 ans est décédée le 9 février de ce qui semble être une overdose, et à l'époque, sa famille était bien évidemment "sous le choc et anéantie".

Dans le numéro de mai du magazine WSJ., Roberts parle pour la première fois du décès soudain de sa sœur. "C'est déchirant", dit-elle, les larmes aux yeux. "Ça ne fait que 20 jours. Aucun mot ne peut expliquer ce que chacun de nous a traversé ces 20 derniers jours. Certains jours, on vit heure par heure, mais on continue de regarder vers l'avant. On ne souhaite de mal à personne, mais il y a tant de choses inexplicables, douloureuses et tragiques dans le monde.

"Mais [comme avec] toute situation de défi et désespoir", dit l'actrice de Normal Heart, "on doit trouver un moyen, en tant que famille. C'est très dur de formuler une phrase à ce sujet en dehors du comité éploré de ma famille."

La famille est importante pour l'actrice, qui a trois enfants avec son mari, Danny Moder. "Quand on a eu les enfants", dit-elle, en parlant d'Henry, 6 ans, et des jumeaux, Hazel et Phinnaeus, 9 ans, "j'avais accompli des choses et me sentais sûre de moi quant à cette partie de ma vie. J'étais sincèrement très heureuse de passer à la phase famille de ma vie." Le quintette mène une vie paisible à Malibu, selon Roberts. "Nous avons la chance d'être comme n'importe quelle autre famille de la rue," dit-elle. "C'est une certitude."

Depuis qu'elle est mère, Roberts se concentre sur ses enfants. "Pendant longtemps, ils ne savaient même pas que j'avais un emploi tellement j'étais à la maison", dit-elle de ses enfants. "Ils comprennent maintenant."

Roberts — qui ne se cherche jamais sur Google et évite les médias sociaux à tout prix — dit au magazine WSJ. qu'elle ne se voit pas en star de ciné internationale ces derniers temps. "Je ne me considère pas comme une star, [tout au moins pas] comme on l'entend dans la culture d'aujourd'hui", la star âgée de 46 ans d'Un été à Osage County explique-t-elle. "Je ne sais pas si je suis vieille et lente, mais il semble y avoir une sorte de folie autour."

"Je crois que la gloire s'accompagne d'une déshumanisation, surtout dans la culture actuelle, qui n'est pas la culture dans laquelle j'ai commencé", Roberts continue-t-elle. "Il n'y avait pas cette analyse de chaque once de chaque moment de chaque jour. Personne ne se préoccupait de ce que vous portiez, personne ne se préoccupait de votre coupe de cheveux, de si vous portiez du maquillage ou non : c'est devenu une sorte de sport."

  • Share
  • Tweet
  • Share