• Share
  • Tweet
  • Share
Germany's Next Top Model

Germany's Next Top Model

C'est très surprenant, c'est le moins qu'on puisse dire : bien que le monde de la mode ait été critiqué à maintes reprises après s'être servi de stéréotypes raciaux pour faire vendre des magazines, Heidi Klum a donné son feu vert à ce shooting "d'inspiration amérindienne" pour son émission, Germany's Next Top Model.

Ces photos montrent des femmes non-amérindiennes (des mannequins en herbe) posant avec des coiffes à plumes et de la peinture de guerre sur le visage. Sur une des photos — un gros plan — une des mannequins regarde l'objectif, une larme lui coulant sur la joue.

Heidi a posté des images du shooting sur sa page Facebook avec la légende : "Voici mes magnifiques mannequins de GNTM !" Comme il fallait s'y attendre, ces photos ont créé un tollé, et Heidi et toute son équipe ont été sévèrement critiquées pour ce manque de considération raciale et culturelle.

Germany's Next Top Model

Germany's Next Top Model

Malheureusement, ce n'est pas la première fois que cela arrive dans l'industrie de la mode. En décembre dernier, Chanel avait été critiqué après avoir fait défiler des mannequins avec des coiffes à plumes pour la collection Chanel-Dallas Metiers d'Art show. Tout comme Victoria's Secret, qui a fait porter une coiffe à plumes amérindienne et un bikini à Karlie Kloss au cours du défilé Victoria's Secret de 2012.

Cette même année, la marque Paul Frank avait été critiquée après avoir organisé une soirée Fashion's Night Out intitulée "Dream Catchin' Pow Wow", encourageant les invités à porter "des peintures de guerre". Et Urban Outfitters a été le sujet de critiques virulentes pour son utilisation fréquente du mot "Navajo" dans ses noms de produits.

Ces marques se sont excusées depuis, et on aurait pu penser que les autres retiendraient la leçon. Bien qu'Heidi Klum n'ait pas émis de communiqué officiel, Christoph Korfer, porte-parole de ProSieben, société de production de Germany's Next Top Model, a déclaré à The Independent au nom de Klum et de l'émission : "Il n'a jamais été notre intention d'insulter les Amérindiens ou d'insulter leur héritage. Nous nous excusons sincèrement."

Les images sont toujours sur la page Facebook d'Heidi Klum, accompagnées de plus de 1 000 commentaires allant de "Magnifiques photos !" à "Décevant" en passant par "C'est raciste et offensant".