Katherine Heigl

AKM-GSI

On en connaît une qui ne s'est pas levée du bon pied, on dirait.

Katherine Heigl a attaqué la chaîne de drugstores Duane Reade Inc. en justice, arguant que cette filiale de la compagnie Walgreen s'était servie de son nom et de sa photo à des fins promotionnelles sans son accord.

"Une petite course rapide chez #DuaneReade ? Même @KatieHeigl adore faire ses courses au drugstore préféré de #NewYork", disait le tweet daté du 18 mars sur le compte Twitter de Duane Read, qui n'est plus en ligne à l'heure qu'il est.

Le message comprenait une photo prise par un paparazzi de la star d'En cloque, mode d'emploi portant deux sacs de Duane Reade et un lien vers un article de Just Jared indiquant que l'actrice s'était rendue au drugstore de Manhattan le 16 mars.

La même photo a été postée sur le Facebook de Duane Reade "impliquant faussement que la plaignante faisait de la promotion pour l'accusé", note la plainte déposée par Heigl.

"La photo d'Heigl est un cliché typique de «paparazzi», montrant la plaignante marchant dans les rues de New York, en privé, sans regarder l'appareil photos", explique la plainte, selon les documents de la cour obtenus par le New York Daily News. "L'utilisation de l'image de la plaignante dans ces circonstances exploite de façon déplacée son nom et sa notoriété, en tant que célébrité, dans un but commercial, sans son autorisation."

Katherine Heigl

Jose Perez, PacificCoastNews

Les documents indiquent également, selon TMZ, que c'est "une actrice de télévision et de cinéma à succès, productrice et célébrité" qui "continue d'être très demandée dans le milieu du cinéma", et de ce fait, elle ne demande pas moins de 6 millions de dollars pour l'utilisation de son nom célèbre.

La plainte de Heigl indique qu'elle a envoyé "une objection vigoureuse" à l'utilisation de sa photo avant que la plainte ne soit déposée, mais qu'elle a été ignorée.

La plainte, déposée mercredi au tribunal fédéral à Manhattan, indique également qu'elle ferait don de toute somme collectée dans cette affaire à la Jason Debus Heigl Foundation, dont le but est de trouver des maisons aux chiens abandonnés.

Les représentants d'Heigl et de Duane Reade n'ont pas encore répondu à nos demandes de commentaires.

  • Share
  • Tweet
  • Share