• Share
  • Tweet
  • Share
The Bodyguard, Whitney Houston

Kasdan Pictures

C'est un vol d'American Airlines, pas un bar à karaoké ! Ou un vol de Southwest Airlines !

Une passagère l'a appris à ses dépens, quand on lui a demandé de quitter l'avion, sur un vol intérieur, après qu'elle a refusé d'arrêter de chanter le tube de 1991 de Whitney Houston, "I Will Always Love You" (ou la version originale de Dolly Parton de 1974. On a un peu de mal à discerner les nuances de sa prestation au moment où on l'expulse de l'avion).

Le vol de six heures de Los Angeles à New York a dû faire un atterrissage forcé à Kansas City afin de faire sortir la Whitney Houston de sa génération de la classe éco.

Bien qu'un employé de la compagnie d'American Airlines ait plusieurs fois déclaré : "Vous ne pouvez pas prendre de photos dans l'avion", un passager a quand même réussi à filmer une partie de l'incident. (Question : si on ne peut pas prendre de photos dans un avion, pourquoi il y a autant d'Instagrams d'ailes d'avion au décollage ? Finalement, interdire aux gens de prendre des photos en avion, ce ne serait pas un si mauvaise idée)

Apparemment, les ennuis ont commencé avant même que l'avion ne décolle. Avant d'embarquer, "la Whitney en herbe s'est disputée avec une autre femme", nous a expliqué Max Paul de NBC News, qui était passager sur ce même vol. "C'était tellement intense que j'ai cru qu'elles allaient en venir aux mains, mais l'autre femme s'est éloignée et ça s'est terminé ainsi."

Il ajoute : "Peu après le décollage de l'avion, j'ai entendu quelqu'un chanter à tue-tête à l'arrière de l'avion et au bout de deux heures de vol, c'est là que sa voix est devenue vraiment forte et agaçante. Certains passagers trouvaient ça amusant et riaient, mais d'autres n'étaient vraiment pas contents et essayaient de noyer le son de sa voix en augmentant le volume de leurs écouteurs."

"Finalement, elle a arrêté de chanter et a commencé à crier", a-t-il expliqué. "Le policier à bord est revenu mais n'a pas réussi à la calmer, alors on a entendu le pilote qui nous a informés qu'à cause de cette passagère turbulente, notre vol allait être dévié vers Kansas City. Je crois qu'elle s'est mise à chanter encore plus fort après cela."

Au bout du compte, tout ce que Paul a retenu de cet incident, c'est : "Elle chantait faux."

"Cette femme dérangeait tout le monde et elle a été expulsée de l'avion pour ne pas avoir obéi à l'équipage de l'avion", a expliqué Joe McBride, porte-parole de l'aéroport international de Kansas City.

"Plusieurs policiers sont montés dans l'avion pour arrêter cette femme, lui passer les menottes et la faire descendre de l'avion", a-t-il continué, en décrivant une scène digne de la suite de Mes meilleures amies ou d'un sketch de Saturday Night Live écrit une semaine trop tard (Kristen Wiig a présenté l'émission samedi dernier).

La femme a ensuite été libérée sans qu'on porte plainte contre elle. Mais elle devrait peut-être prendre des cours de chant avant de repasser son audition l'an prochain. Whitney Houston, c'est pas facile à chanter, essaye un titre un peu plus de ton registre.

Mais American Airlines ne l'a pas autorisée à prendre un autre vol de la compagnie pour se rendre à sa destination finale. On ignore si elle a trouvé une autre compagnie aérienne qui a pu satisfaire ses besoins particuliers (priorité aux enfants et chaises roulantes, puis à la femme qui aime reprendre Whitney Houston) ou si elle est encore au Kansas en train de chanter "I Will Always Love You".

La femme aurait déclaré qu'elle s'était comportée ainsi parce qu'elle est diabétique. Maintenant, vous êtes prévenus : si d'un coup, vous ne pouvez plus vous empêcher de chanter, inutile de chercher les symptômes sur Internet, c'est que vous êtes diabétique.