Angelina Jolie

Danny Martindale/WireImage

Angelina Jolie a toujours su nous couper le souffle, mais là, elle vient de nous mettre carrément à terre.

L'actrice oscarisée et mère de six enfants a révélé dans un article paru aujourd'hui dans le New York Times qu'elle a subi une double mastectomie préventive en février, quand les médecins lui ont appris qu'elle portait un "gène défectueux", le BRCA1, et qu'elle avait environ 87 pour cent de chance de contracter un cancer du sein.

"J'ai de la chance d'avoir un partenaire, Brad Pitt, qui me porte beaucoup d'amour et me soutient", a écrit Jolie, 37 ans. "Alors pour tous ceux qui ont une épouse ou une petite amie qui traverse cela, sachez que vous jouez un rôle important dans cette transition. Brad était au Pink Lotus Breast Center, où l'on m'a traitée, du début à la fin des opérations. Nous avons trouvé des moments pour rire ensemble. Nous savions que c'était la meilleure décision pour notre famille et que cela nous rapprocherait. Et c'est ce qui s'est effectivement passé."

Et Jolie a essayé de tout faire pour mettre ses enfants à l'aise pour qu'ils puissent traverser cette dure épreuve.

"J'ai choisi de ne pas garder mon histoire privée, car il y a beaucoup de femmes qui ne savent pas qu'elles vivent à l'ombre du cancer", écrit-elle. "J'espère qu'elles aussi pourront se faire tester pour voir si elles portent ce gène, et si elles aussi courent un grand risque, elles sauront qu'elles ont des solutions possibles."

Elle admet que cette décision n'était "pas facile" mais elle est "très contente" de l'avoir prise, et le risque de cancer du sein est tombé à "moins de 5 pour cent".

"Je peux dire à mes enfants de ne pas s'en faire, que le cancer du sein ne m'emportera pas. C'est rassurant, car ils ne voient rien qui puisse les mettre mal à l'aise. Ils voient quelques petites cicatrices, mais c'est tout. Tout le reste, c'est leur maman, la même qu'avant. Et ils savent que je les aime et que je ferai tout pour rester à leurs côtés aussi longtemps que possible. Personnellement, je ne me sens pas moins une femme. Je me sens d'autant plus fière d'avoir pris une décision qui ne diminue en rien ma féminité."

L'actrice a aussi révélé qu'elle avait approximativement 50 pour cent de risque (le chiffre actuel varie en fonction des personnes) d'avoir un cancer des ovaires, ce qui a emporté sa maman, Marcheline Bertrand, à l'âge de 56 ans.

Mais Jolie écrit qu'elle a "commencé par les seins", car le procédé était  plus complexe.

Elle décrit toute la procédure de sa double mastectomie et chirurgie reconstructive, qui s'est terminée le 27 avril. (Pourtant, elle a continué de voyager dans le monde entier, durant cette période, non ?)

La majorité du temps, ce qui l'a étonnée, c'était de se réveiller "avec des drains et des extenseurs dans les seins... ça avait l'air d'une scène d'un film de science-fiction. Mais quelques jours après l'opération, vous pouvez reprendre une vie normale".

"Au cours de cette période, j'ai réussi à garder le secret et à continuer mon travail", a reconnu Jolie. "Mais je vous le raconte aujourd'hui, car j'espère que d'autres femmes pourront profiter de mon expérience. Le cancer est un mot qui suscite la peur dans le cœur des gens et leur laisse un sentiment d'impuissance. Mais aujourd'hui, il est possible de découvrir grâce à un test sanguin si vous êtes susceptible d'avoir un cancer du sein ou des ovaires et d'agir en conséquence."

Et beaucoup de femmes lui seront sûrement très reconnaissantes d'avoir raconté son histoire.

  • Share
  • Tweet
  • Share