• Share
  • Tweet
  • Share
michael jackson

AP PHoto / Aaron Lambert

Et le procès pour homicide involontaire de Michael Jackson prend un tournant inattendu.

La famille Jackson a reçu le feu vert pour traîner AEG Live devant le tribunal le mois prochain, mais maintenant, une juge de Los Angeles vient de décider que le procès et l'acquittement du Roi de la pop en 2005 pour attouchements sexuels sur des enfants pourraient être réexaminé au civil. 

Katherine Jackson, ainsi que les enfants de Michael, Prince, Paris et Blanket attaquent actuellement AEG Live et le réalisateur du concert, Kenny Ortega, pour l'homicide involontaire du chanteur, affirmant que les promoteurs du concert avaient fait preuve de négligence en engageant le Dr Conrad Murray, qui a été jugé responsable de la mort du chanteur de légende.

Selon Reuters, Yvette Palazuelos, juge de la Cour supérieure de Los Angeles, a statué jeudi que les avocats de la société AEG Live pourraient se servir de l'affaire d'attouchements sexuels dans le cadre de leur défense, pour montrer qu'ils pourraient être liés aux problèmes de drogues de Jackson.  

Katherine Jackson, ainsi que les enfants aînés de Michael, Prince, 16 ans, et Paris, 14 ans, sont attendus à témoigner dans cette affaire. Murray, qui n'est pas cité dans l'affaire, pourrait également être appelé à la barre. 

La sélection du jury commencera le 2 avril et le procès devrait se dérouler sur une période de trois mois.

Jackson est mort d'une surdose de Propofol et benzodiazépines, après avoir souffert d'un arrêt cardiaque en 2009. 

Murray, le médecin personnel du chanteur, a été reconnu coupable d'homicide involontaire par la suite.