Joss Stone

Simon Earl / Splash News

C'est sans doute mieux que Joss Stone n'ait eu aucune idée de ce qui se complotait contre elle avant que les deux hommes ne soient arrêtés pour complot de meurtre.

Selon BBC News, un agent de police a témoigné jeudi au procès des suspects à Londres, disant qu'un des accusés, Kevin Liverpool, 35 ans, avait un journal intime, dans lequel il avait écrit la date et le lieu de naissance de Stone, des notes sur sa carrière, et avait fait une liste, numérotant de 1 à 3 : "voler", "mouiller/blesser" et "mort", mouiller ("wet") étant de l'argot pour "poignarder" en anglais.

Liverpool et Junior Bradshaw, 32 ans, ont nié avoir comploté de tuer, voler et porter coups et blessures.

L'agent Katherine Joyner a aussi témoigné que Liverpool avait écrit dans son journal intime qu'il devait acheter une arme semi-automatique, un silencieux, de l'équipement infrarouge et une "épée ninja". Elle a dit qu'il avait aussi écrit qu'il devrait ouvrir un compte en banque et acheter un sweat à capuche, une assurance auto et un coffre-fort.

Les autorités ont dit qu'une épée samouraï avait été trouvée dans la voiture des accusés quand ils ont été arrêtés, ainsi qu'un couteau et un marteau. Le journal intime a été confisqué lors d'une fouille de l'appartement de Liverpool après son arrestation, selon Joyner.

Annonçant pour la première fois que Liverpool avait d'autres artistes en tête en dehors de Stone, l'agent de police a dit au tribunal que BeyoncéChris BrownR. KellyEminemDizzee RascalCraig Davis et Girls Aloud étaient aussi mentionnés dans le journal intime.

L'accusation a dit durant son discours d'introduction cette semaine que plusieurs mots écrits à la main avaient été trouvés en la possession des suspects, décrivant clairement leur projet de décapiter Stone puis de "trouver une rivière où la jeter".

  • Share
  • Tweet
  • Share