• Share
  • Tweet
  • Share
James Franco, Bullett Magazine

Frederik Heyman/Bullett

James Franco est un homme hétéroclite, mais il ne fait pas tout ce qu'il fait pour être aimé.

L'acteur (entre autres choses) apparaît en couverture du numéro de printemps du magazine Bullett et parle ouvertement des nombreuses critiques qu'il reçoit pour chacun des projets qu'il entreprend. 

Et, pour résumer, il assume.

"Les critiques font mal, mais pas longtemps. Franchement, j'ai tout entendu, en bien et en mal. Plus rien ne m'atteint", a déclaré Franco au magazine.

"Si quelqu'un s'amuse à dire que je suis une tache parce que je fais toutes ces choses, ce n'est pas une critique envers moi, c'est les gens qui réagissent à ce que je fais. Je n'ai pas besoin qu'on aime tout ce que je fais. Je fais tout un tas de trucs différents, et certaines personnes pourraient penser que c'est égocentrique. Ou vu que ça renferme souvent des aspects de ma personne, peut-être trouvent-ils cela auto-glorifiant. Mais il y a une longue tradition d'artistes se mettant en scène."

James Franco, Bullett Magazine

Frederik Heyman/Bullett

Il a ajouté : "Écoutez, je sais que je ne suis pas parfait. Et, qui sait, c'est peut-être une sorte d'égocentrisme. Mais c'est aussi une façon d'utiliser cette chose étrange qu'est ma personnalité publique comme matière première pour des projets créatifs."

Si quelqu'un a besoin d'être rassuré sur le fait que Franco n'est pas qu'un type célèbre imbu de sa personne, sa co-vedette dans Le Monde fantastique d'Oz, Mila Kunis, a tenu à mettre les points sur les i.

"Je pense que les gens seraient surpris s'ils savaient à quel point c'est une personne calme et quelqu'un de bien", a-t-elle déclaré au magazine. "Je ne veux pas vous donner trop de détails personnels, mais il est très modeste. Les gens savent qu'il est très éduqué et instruit, mais ils ne savent peut-être pas que c'est un type très bien."

Maintenant, c'est fait, on le sait.

James Franco, Bullett Magazine

Frederik Heyman/Bullett