• Share
  • Tweet
  • Share
George Michael

Danny Martindale/WireImage

George Michael va mieux désormais (pas grâce à ceux qui ont prié pour sa mort), mais dans une interview avec BBC Radio 2, il révèle qu'il l'a "échappé belle" en survivant à une pneumonie.

Le chanteur de "Faith" et ancien membre de Wham! a été forcé d'annuler le reste de sa tournée l'an dernier après être tombé très malade. Désormais, il révèle les complications qu'il a vécues pendant sa lutte, y compris la perte de sa mémoire pendant cinq semaines.

"Je pensais que je luttais contre une grippe", a expliqué Michael. "J'ai continué de jouer pendant encore trois semaines en Europe. Et un après-midi, je déjeunais, et je me suis senti mal tout à coup, et j'ai dit à tout le monde que je devais aller m'allonger une demi-heure tout seul."

Ce qui semblait n'être qu'un rhume est devenu une lutte contre une pneumonie qui a envoyé Michael à l'hôpital.

"C'est la dernière chose dont je me souvienne pendant cinq semaines", a continué George. "Pendant trois semaines, ils ont tout fait pour me sauver la vie, et j'étais conscient pendant deux semaines."

Il a survécu à la maladie, mais en est sorti avec le sentiment de ne pas être lui-même.

"Ça prend un moment pour avoir le sentiment qu'on va vivre", a confessé Michael. "J'ai dû réapprendre à marcher, et des trucs bizarres, car quand on vous garde sous sédatifs pendant si longtemps, vos muscles s'atrophient à une vitesse énorme. Je me suis réveillé me sentant comme un vieillard."

Heureusement pour lui, il est de retour et en pleine forme, et il écrit une chanson dansante sur toute cette expérience, "White Light" (le clip commence par une machine à respiration et comprend un mélange de plans d'hôpital et de... Kate Moss).

La suite du programme : les Jeux olympiques, où il chantera à la cérémonie de clôture.